thai friendly thai love links



«

»

déc 14 2011

Imprimer ceci Article

Thai Love Links : site de rencontres de femmes thaïlandaises

Thai Love Links, ou comment brancher des thaïes sur le net

Bon, je vous ai déjà parlé de Asian Dating, le site de rencontres asiatiques de référence pour chopper une femme en Asie du Sud-Est. Aujourd’hui j’enchaine sur Thai Love Links, le leader des sites de rencontres thaïlandaises. Il est vrai que la femme thaïlandaise inspire de nombreux fantasmes… Entre la jeune étudiante thaïlandaise de bonne famille et la fille de bar pleine de vices, il y a un monde. Le problème est qu’il n’est pas toujours facile de bien cerner une thaïe.

 

Comment ça se passe la drague sur Thai Love Links ?

 

Pour rencontrer une femme thaïlandaise sur internet, rien de plus facile: il vous suffit de vous connecter sur Thai Love Links, et d’attendre. Je vous parie une bière au Big Dogs que vous aurez des contacts via le chat en moins de 10 minutes, à condition d’avoir une photo validée.

 

La photo, ou mieux, les photos, sont capitales sur un site de rencontres thaïlandaises. En effet, si la femme thaï accorde plus d’importance a la beauté intérieure (« good heart », jai di) qu’au physique, elles n’aiment pas être dans le flou et ne pas savoir à qui elles s’adressent.

 

Mais il y a quand même une notion que vous devez absolument assimiler en vous inscrivant sur Thai Love Links (et sur les autres sites de rencontres thaïlandaises en général) : dites-vous bien que la plupart des filles viennent ici à la pêche au farang, tout comme vous venez à la pêche à la jeune et jolie fille thaïe…

 

Pour ces filles l’apparence ne constitue qu’une infime partie du processus de séduction, le portefeuille tenant une place beaucoup plus importante. Même si c’est une généralisation abusive, dites-vous bien que vous ou un autre, c’est pareil, presque n’importe quel farang ferait l’affaire.

 

Sur Thai Love Links, beaucoup de femmes thaïlandaise des quatre coins du pays viendront vous parler d’elles-mêmes, le plus souvent avec un simple message tenant en deux lettres: « hi ». Je vous conseille d’ouvrir un document texte, Word ou autre, et d’y rédiger un message bateau que vous enverrez à toutes celles qui vous semblent dignes d’intérêt. Évitez les messages trop longs, les femmes thaïes sont fainéantes ;)

 

 

Mon avis sur Thai Love Links

Je suis depuis trois ans sur Thai Love Links, et je peux vous dire qu’il y en a qui ne se privent pas. Je vois régulièrement des miss des mes contacts Facebook en vacances a Phuket, Pattaya, Hua Hin, Chiang Mai, etc… bizarrement elles sont toujours seules sur les photos. Elles se font payer des petites vacances à droite à gauche, et suivant la tête et/ou l’apparente richesse du farang, elles pourront même éventuellement espérer obtenir un peu d’argent. Attention, vous n’aurez en aucun cas l’impression de vous faire extorquer de l’argent, c’est toujours très bien mené et elles se débrouillent toujours pour que vous ayez le sentiment de leur donner de votre plein gré et de bon cœur.

Quand j’habitais encore en France, je prenais un abonnement de trois mois à Thai Love Links avant chaque départ en Thaïlande. Je passais trois mois à draguer des thaïlandaises en ligne, à collecter les adresses MSN, les amies sur Facebook, les numéros de téléphones, etc… pour être sûr de ne pas être en galère une fois sur place, et surtout, d’avoir l’embarras du choix!

 

Le prix de l’abonnement à Thai Love Links

Aïe, la question qui fâche… Mais concernant le prix, je le trouve tout a fait raisonnable étant donne le retour sur investissement. Pour le prix d’un BF + LD (en gros) vous avez accès à la base de données de femmes thaïlandaise de Thai Love Links, qui sont a la recherche de gars comme vous et moi. Enfin, surtout de gars comme moi :P

 

Les tarifs de l'abonnement à Thai Love Links

Soit t'as de bons yeux, soit tu cliques sur l'image pour zoomer.

 

 

  

Recherches Google qui ont permis de trouver cet article :

Si t'as aimé... fais tourner !

A propos de l'auteur

Sly Nakrap

Sly, aka Seulaï (สไล), est expatrié en Thaïlande et habite à Bangkok. Tout comme Bernie Noël il a 29 ans mais bientôt 32. Et tout comme Alain Delon, il aime bien parler de lui à la troisième personne, parce que ça fait genre c'est quelqu'un d'autre qui écrit ce texte pour parler de lui. Également connu sous les pseudonymes de Slylock Holmes et Anakin Slywalker, Sly aime bien raconter sa vie dans ses Chroniques, mais il ne le fait pas souvent car il a la flemme.

Lien Permanent pour cet article : http://www.buttersly.com/2011/12/14/thai-love-links-site-de-rencontres-de-femmes-thailandaises/

2 commentaires

  1. Cyril

    Thaïlovelinks.com, vu côté fille (extrait de Thaïlande guili-guili)

    Un jour mon prince viendra

    Je m’appelle Ploy. J’ai 29 ans. Je suis thaïlandaise. J’habite à Thonburi. Je vends des fleurs au marché de Pak Klong. Je n’ai jamais été mariée. Je n’ai pas d’enfant. Je suis une fille facile à vivre et toujours très souriante. J’aime les tulipes, le football et les ours en peluche. Si vous cherchez une fille de bar avec des tatouages sur le corps, passez votre chemin. Je cherche une relation durable avec un homme âgé de 30 à 45 ans. Européen bienvenu.

    J’ai passé une annonce il y a trois mois sur le site de rencontre thailovelinks.com que m’ont conseillé deux amies qui y ont rencontré l’amour – l’une s’est mariée le mois dernier avec un Japonais et l’autre espère que son prince charmant italien la demandera en mariage dans un avenir proche. Je n’ai pas de préférence particulière quant à la nationalité de mon futur chéri. Étant fan de football, je souhaite seulement qu’il soit ressortissant d’un pays capable de gagner la Coupe du monde. Un Espagnol me conviendrait bien. Un Japonais beaucoup moins.

    Philippe, un Français conducteur de train, fut le premier membre de thailovelinks.com à s’intéresser à moi. Son annonce précisait qu’il ne parlait pas anglais : NO SPEAKING ENGLISH OR NO UNDERSTAND ENGLISH SPEAK UNIQUEMENT FRENCH. Ne parlant pas un mot de français, je fus dans l’incapacité de correspondre avec lui. Néanmoins, il en fallait plus pour décourager Philippe. Celui-ci m’envoyait chaque jour des photos. On le voyait au volant de sa voiture, aux commandes de sa locomotive, devant le portail de sa maison. Je recevais également des photos de son canapé en cuir, de sa chambre à coucher, de sa cuisine toute équipée, de son frigo américain qui fait des glaçons et même de son aspirateur au faux air de R2-D2, le robot de forme ovoïde compère de C-3PO dans la saga Star Wars. Philippe cherchait ainsi à me faire comprendre que je ne manquerais de rien si je le choisissais comme futur partenaire de vie. Manque de chance pour lui, je n’ai jamais rêvé de posséder un frigo américain ou un aspirateur au look de robot intergalactique. J’ai donc tenté de faire comprendre à Philippe qu’il perdait son temps avec moi. Le conducteur de train continua à m’envoyer des photos. J’eus droit à Philippe devant son ordinateur, Philippe devant sa télévision full HD, Philippe devant sa machine à laver la vaisselle. Avant qu’il ne m’adresse la photo de sa brosse à dents électrique ou celle de son fer à repasser avec système anticalcaire intégré, j’ai fini par le bloquer en l’inscrivant sur ma liste rouge. J’espère seulement qu’il trouvera chaussure à son pied – à moins qu’il ne finisse par accepter de marcher pieds nus.

    Pablo, un Espagnol de 42 ans, ex-chauffeur de taxi reconverti en animateur radio, fut le deuxième Occidental à m’aborder en ligne : « Ploy, j’aime ton sourire. » Son annonce a pour titre La vie est belle. Pablo est handicapé et se déplace en fauteuil roulant. Il répète qu’il est très sportif : « Ne pouvant plus jouer au football, je me suis mis au basketball et au tir à l’arc. » L’accident de moto dont il a été victime il y a six ans l’a privé de ses jambes. Cet ancien joueur de football amateur ne peut plus pratiquer son sport favori. Il se contente de suivre les matchs à la télévision. Pablo supporte le Real Madrid. Il a été très surpris par mes connaissances footballistiques. Je lui ai confié que Cristiano Ronaldo, alias CR7, était le joueur madrilène le plus talentueux.
    – À Madrid, il est la coqueluche des filles.
    – À Bangkok, il est la mascotte des homosexuels.
    – Ronaldo n’est pas ton style d’homme ?
    – Au sein de l’effectif madrilène, le plus sexy est Sergio Ramos.
    – Et moi, Ploy, comment tu me trouves ?
    – Plutôt bel homme.
    Pablo s’est très vite attaché à moi. Je suis devenue son petit cœur. Il m’a d’ailleurs invitée à Madrid. Il a dit qu’il se chargerait de toutes mes dépenses. J’aurais alors l’occasion d’assister à un match du Real Madrid dans la célèbre enceinte de Santiago Bernabéu – et donc de voir le beau Sergio Ramos et l’élégant Cristiano Ronaldo en vrai. Pablo a longuement insisté pour que je lui donne mon adresse postale. J’ai fini par céder. Depuis, j’ai reçu deux jolis bouquets de fleurs – dont les intitulés Fais un vœu et Flammes de la passion sont sans équivoque –, une boîte de chocolats Ferrero Rocher et un ours en peluche que j’ai baptisé Iker, en hommage au gardien du Real Madrid. Pablo est un homme très attachant. Cependant je ne me vois pas vivre avec un handicapé, fût-il très attentionné et ressortissant du pays champion du monde de football. Je n’aurai jamais assez de force pour le porter dans mes bras. Même diminué, Pablo pèse encore soixante-dix-huit kilos, soit près de quarante kilos de plus que moi. Et puis, j’ai toujours rêvé de courir main dans la main sur la plage avec mon chéri.

    Nicolas a flashé sur moi. Il m’a adressé une succession de petits mots doux avant que je ne lui réponde. Son annonce était originale : Je suis Nicolas, le père Noël. Si vous êtes sage, je viendrai vous apporter l’amour. Et pas uniquement le 25 décembre. J’ai finalement accepté de lui donner mon identifiant MSN pour pouvoir bavarder en ligne avec lui et ainsi faire plus ample connaissance. En guise d’amour, le père Noël a sorti son sexe dès notre première conversation vidéo et me l’a présenté en gros plan : « Voici ton cadeau, mon enfant ! » Les copines m’avaient mise en garde : les sites de rencontres sont truffés de gens bizarres.

    Nuch et Tip, mes deux amies, ne veulent plus entendre parler des hommes thaïs. Elles leur reprochent d’être infidèles, égoïstes et si peu romantiques. C’est la raison pour laquelle elles se sont inscrites sur thailovelinks.com, un site permettant de mettre en relation des filles thaïlandaises avec des hommes du monde entier, et notamment des Occidentaux réputés pour leur galanterie. Pour ma part, c’est toujours moi qui ai quitté mes petits copains thaïs. Je ne peux donc pas dire de mes compatriotes masculins qu’ils sont tous volages et inconstants. Je dirais plutôt qu’ils sont immatures et manquent trop souvent de personnalité. Par contre, là où je rejoins mes deux amies, c’est quand elles affirment que les hommes thaïs ne sont pas très romantiques. Qu’aucun d’entre eux ne m’offrent des fleurs, je veux bien le comprendre. Avoir une petite amie qui travaille dans le plus grand marché aux fleurs de Thaïlande et manipule chaque jour des roses, des orchidées et du jasmin n’encourage pas à l’achat de fleurs. Néanmoins, mes différents chéris auraient pu m’inviter à bord d’une ancienne barge à riz restaurée et aménagée en un superbe petit vaisseau d’amour pour un dîner-croisière aux chandelles sur les eaux calmes du fleuve Chao Phraya… ou tout simplement m’écrire un poème d’amour. Le temps est donc venu pour moi d’élargir mon champ d’investigations amoureuses – et de me laisser séduire dans une langue étrangère. À propos, comment dit-on j’ai soif d’amour, en anglais ?

  2. PREVOST

    je suis inscrit sur thaillovelinks.com et je n’ai peux pas entrer dans mon profil. poutquoi ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge


Email
Print
WP Socializer Aakash Web