thai friendly thai love links



«

»

nov 12 2011

Imprimer ceci Article

Kathoey, ladyboy, shemale: le troisème sexe de la Thaïlande

 

Les Ladyboys de Bangkok ThaïlandeKathoey, Ladyboy, Shemale… ça veut dire quoi?

Qu’il soit écrit kathoey, katoey, ou encore katoy, peu importe: en fait ça s’écrit กะเทย, et ça se prononce « katoye ». Ce mot est un mot d’argot thaï, désignant un homme se faisant passer pour une femme, c’est pourquoi on les appelle aussi ladyboy, qui pourrait être traduit en français par « femme garçon ».

Aux US elles sont appelées shemale, pour ceux qui n’auraient pas compris c’est un jeu de mot entre female, qui signifie « femme », puis she et male qui signifient respectivement « elle » et « mâle/homme ».

 

Ladyboys: travestis ou transsexuels?

Un peu des deux! Toutes les ladyboys ne se font pas opérer du string,  et du coup gardent l’artillerie lourde sous la mini-jupe… La plupart du temps elles subissent plusieurs opérations de chirurgie esthétique, notamment au niveau des seins, du nez, des joues, de la pomme d’Adam et des lèvres (celles du visage). Certaines vont jusqu’à l’opération de changement de sexe et troquent leur service trois pièces contre un vagin tout neuf, elles deviennent alors des transsexuelles.

Certaines n’ont subit aucune opération, ce sont de purs travestis. En gros il s’agit d’hommes aux cheveux longs avec des talons aiguilles pointure 43. La preuve en image:

Kathoey Ladyboy- Bangkok Shemale

Ladyboy ratée

Kathoey sexy Pattaya Thaïlande

Ladyboy réussie

 

 

 

 

 

 

Comment reconnaître un ladyboy?

Reconnaître un ladyboy quand il est encore temps

  1. Trop c’est trop! Si elle est trop grande, trop bonne, qu’elle a de trop gros seins, et qu’elle se ballade seule à 3h du mat à Sukhumvit, alors cette femme est un homme.
  2. Les mains, les pieds. Les femmes thaïlandaises ont tendance à avoir de petites mains et de petits pieds, elles s’amusent d’ailleurs souvent à « faire la taille » paume contre paume avec votre main pour observer la différence… Bizarrement, les ladyboys ne jouent pas à ce petit jeu.
  3. La pomme d’Adam. Ok si vous avez suivi le lien sur la chirurgie esthétique vous allez me dire qu’elles peuvent effectuer un raclage de la pomme d’Adam… mais dans bien des cas ça peut vous permettre de faire la différence assez rapidement!
  4. La taille. Vous avez sûrement remarqué que les femmes asiatiques ne sont pas très grandes, donc méfiez vous lorsque vous vous faîtes accoster par une belle inconnue de plus de 1m70, il y a des grandes chances pour que sur sa carte d’identité il y ait écrit Monsieur.
  5. Les épaules. Les thaïlandaises n’ont pas des carrures de nageuses allemandes, si votre belle a une silhouette assez musclée/sportive vous êtes peut-être tombés sur une boxeuse thaïe (peu probable) ou sur un ladyboy! Observer le rapport largeur d’épaules/largeur de hanches peut également s’avérer être un bon indicateur.
  6. La voix, ou le silence. Si vous rencontrez une fille qui hésite à parler, qui répond par des hochements de têtes plutôt que de répondre par oui ou par non, c’est sûrement pour masquer sa voix masculine. D’autres tentent d’imiter des voix féminines et sont assez comiques, certaines y arrivent très bien et sont assez flippantes.
  7. La meute. Les ladyboys en Thaïlande se déplacent généralement en bandes, il y en a souvent qui sont plus faciles que d’autres à démasquer dans ces groupes, alors ouvrez l’œil!
  8. Le maquillage excessif. Les thaïes se maquillent assez légèrement, le plus souvent à coup de talc/fond de teint pour éclaircir leur peau. Si vous êtes face à un pot de peinture, face à un maquillage plus travaillé qu’un masque Halloween, alors il se pourrait que cette couche de produits de beauté soit là pour cacher quelque chose et pour participer à l’illusion.
  9. L’agressivité. Les kathoeys sont directes et ne tournent pas autour du pot. Elles vous accosteront avec des phrases salaces du style « hi sexy man you wanna try my ass? », vous prendront direct par le bras et tenteront bien souvent un petit « chat-bite » en guise de bonjour.
  10. Le roulage du cul. La plupart des femmes qui ont une démarche très exagérée et qui surjouent leur déhanché plus qu’une top-modèle lors d’un défilé de mode ne sont pas nées femmes. Les ladyboys aiment attirer l’attention et ça commence souvent par une démarche extravagante.

Pour conclure, ma technique personnelle consiste à me dire que s’il y a un doute, il n’y a pas de doutes… et qu’il s’agit bien d’un ladyboy! Car si les conseils donnés ci-dessus sont valables dans la plupart des cas, il y a aussi le cas des kathoeys quasiment indécelables, qui sont petites, fines, avec une voix féminine, qui ont l’air douces et timides, etc…Dans ce cas là il y a des chances que vous vous en rendiez compte uniquement une fois arrivés à l’hôtel, c’est pourquoi j’ajouterai ces derniers indices pour repérer les ladyboys quand il est trop tard, ou presque, c’est-à-dire avant que vous ne réalisiez que votre chérie a elle aussi une érection!

Reconnaitre un ladyboy quand il est (presque) trop tard

  1. Elle insiste pour ne pas se déshabiller complètement
  2. Elle réagit brusquement lorsque vous approchez vos mains de son entrejambe
  3. Elle veut éteindre les lumières avant de passer à l’action
  4. Elle insiste pour vous faire jouir avec une fellation dans l’espoir d’en rester aux préliminaires
  5. Elle vous propose de la prendre par derrière! Les thaïes (les vraies filles) ne sont pas vraiment branchées sodomie: la plupart du temps si vous demandez à une thaïe si vous pouvez passer par l’autre porte elle vous dira « why you not go with ladyboy? »
  6. Elle a une bite. Oui… là, plus de doutes possibles, vous vous êtes faits avoir! Ceci dit, d’après ce que j’ai pu entendre, ce sont les ladyboys qui font les meilleures fellations, alors quitte à être arrivé jusque là, autant vérifier par vous-mêmes :D

Ceci dit, le moyen le plus sûr de ne pas se tromper reste encore de lui demander, très peu de ladyboys vous mentiront sur cette question.

 

Les Go-Go Bars à Ladyboys à Bangkok

Il existe à Bangkok plusieurs gogo bars spécialisés dans les ladyboys. D’autres gogo bars de la Cité des Anges emploient un staff Pepsi/Coca, c’est-à-dire un mélange de vraies filles de bar et de ladyboys. Que vous soyez curieux, attirés ou encore que vous souhaitiez les éviter, voici la liste des gogo bars 100% kathoeys de la Nana Plaza, au soi 4 de Sukhumvit à Bangkok.

 Agogo Asian Shemale Bangkok

Obsession Go-Go Bar: situé au rez-de-chaussée tout au fond à droite de Nana Plaza, ce gogo bar a un staff composé uniquement de kathoeys pré-op. J’y suis rentré par erreur il y a un an environ, j’y suis resté le temps de me rendre compte de mon erreur.

Casanova Go-Go Bar: situé au premier étage tout au fond à gauche, ici aussi tous les membres  du staff ont un string bien rempli, en plus de ça les ladyboys du Casanova sont réputées pour être assez agressives.

Temptations Go-Go Bar: situé au deuxième étage, le premier bar sur la gauche après avoir pris l’escalator du rez-de-chaussée.

Carnival Go-Go Bar: situé au dernier étage, sur la droite

Cascade Go-Go Bar: situé au dernier étage juste à côté du Carnival gogo bar.

 

Les problèmes avec les Ladyboys en Thaïlande

Ladyboy Amy Sexy Star du X Bangkok

Amy la belle sirène: un corps de femme avec une queue (de poisson)

Les ladyboys sont généralement assez instables du point de vue psychologique, ce qui peut s’expliquer par le fait qu’elles tournent aux hormones (généralement des pilules contraceptives!) pour accentuer certains aspects physiques féminins. Il est à noter que la plupart des kathoeys de Nana Plaza sont assez agressives, n’hésitant pas à vous faire du rentre-dedans , à vous barrer la route ou encore à vous mettre la main au paquet pour attirer votre attention.

Ceci dit elles ne sont pas forcément méchantes, elles me font même plutôt rire. En passant devant les gogo bars à ladyboys, à chaque fois j’ai le droit aux mêmes phrases d’accroche, pouvant aller du soft et amusant « I remember you, I go with you before », jusqu’à plus hardcore du style « I want to see your cock », « I want you come in my mouth » ou encore « hi sexy man, come try my ass »… La plupart du temps, si vous entendez une fille de bar vous parler de manière aussi directe, c’est que la fille en question n’en est pas une.

Si toutefois vous décidez de tenter l’expérience ladyboy en Thaïlande, je vous conseille de faire votre choix dans un gogo bar, car en cas de problème vous saurez où aller vous plaindre. Évitez à tout prix les ladyboys freelance qui vous accostent dans la rue. Car les problèmes ne sont pas rares avec les kathoeys, sans même parler des soucis de santé du genre MST, mais de problèmes pouvant aller du simple pickpocket jusqu’à l’administration de GHB (la drogue du viol) en douce à leurs clients pour pouvoir vider leur chambre d’hôtel pendant leur sommeil forcé… Certaines boites de nuit refusent l’entrée aux ladyboys, j’ai surtout le souvenir d’une boite à Phuket où j’en avais parlé avec le barman qui m’avait dit qu’ils ne pouvaient plus les laisser entrer, étant donné que leur occupation favorite était de dépouiller les touristes!

Les ladyboys trainent souvent en bande à Bangkok, ou du moins en petit groupe pouvant aller jusqu’à une dizaine. Si elles vous accostent, le plus simple est encore de ne pas y prêter attention. Si vous parlez avec elles, rien dans les poches arrières, les mains dans les poches de devant, et tout se passera bien. Soyez fermes avec elles, mais ne vous moquez pas, ne les méprisez surtout pas, ou vous risquez de vous faire savater par une bonne dizaine de talons aiguilles! Ne pas oublier qu’à la base ce sont des hommes, et qu’une bonne majorité des hommes Thaïlandais sont réputés pour être violents. D’ailleurs il n’est pas rare d’assister à des bastons de ladyboys à l’entrée de Nana Plaza, généralement en fin de soirée, à coup de low kicks et de coups de coudes/genoux dans un style très Muay Thaï, assortis de tirage de cheveux et d’arrachage de boucles d’oreilles. Ça vaut le détour!

 Kathoeys Bangkok

Passez le test: pouvez-vous reconnaitre les ladyboys?

Voici un petit test qui vous permettra de savoir si vous êtes aptes à vous promener dans les rues de Bangkok sans risquer de finir la nuit avec un ladyboy! Moi qui habite ici, j’ai tout de même eu une mauvaise réponse au test… ce qui m’inquiète un peu, j’avoue!

 

90%Created by Bangkok Diaries – a Bangkok blog

 

Si vous échouez lamentablement au test ci-dessus, vous devez reprendre les bases et faire les tests ci-dessous dans l’ordre:

Ladyboy Beginners Test

Ladyboy Intermediate Test

Ladyboy Advanced Test

 

Pour terminer cet article sur les kathoeys de Thaïlande, je vous invite à lire cet article intéressant de Stickman qui raconte une après-midi passée en compagnie de six ladyboys de Bangkok appartenant à une agence d’escort girl ladyboy. [ Lire l'article... ]

  

Recherches Google qui ont permis de trouver cet article :

Si t'as aimé... fais tourner !

A propos de l'auteur

Sly Nakrap

Sly, aka Seulaï (สไล), est expatrié en Thaïlande et habite à Bangkok. Tout comme Bernie Noël il a 29 ans mais bientôt 32. Et tout comme Alain Delon, il aime bien parler de lui à la troisième personne, parce que ça fait genre c'est quelqu'un d'autre qui écrit ce texte pour parler de lui. Également connu sous les pseudonymes de Slylock Holmes et Anakin Slywalker, Sly aime bien raconter sa vie dans ses Chroniques, mais il ne le fait pas souvent car il a la flemme.

Lien Permanent pour cet article : http://www.buttersly.com/2011/11/12/kathoey-ladyboy-shemale-troiseme-sexe-thailande/

3 commentaires

  1. JJAbrahams

    Je comprends pas comment des mecs peuvent être attirés par ce type de..nana (?). C’est chaud quand même de se dire que la bombe devant soit à une zigounette dans le slip ^^

  2. Chuck dy

    Y’a til des endroits à Bangkok ( ou en Thaïlande )
    Ou l’on peut là aprocher des Kathoey « fini »?

    J’entend par la des hommes qui fini leurs transformation ,
    Sexe compris.

    Genre ou seule leur carte d’identité te prouvent que cest un homme
    À la base!

  3. inca177

    Salut Sly,
    il fait carrément mal ton test. J’ai lamentablement échoué et pourtant je partais confiant…
    Je crois que pour mon futur voyage, je vais partir sur des valeurs sures et m’orienter vers les bars…:-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge


Email
Print
WP Socializer Aakash Web