thai friendly thai love links



«

»

oct 24 2012

Imprimer ceci Article

Akane Fashion Massage Bangkok – Massage japonais

Akane Fashion Massage – Massage japonais testicules & prostate

 

akane fashion massage

Akane Fashion Massage - Le salon sur Sukhumvit Soi 33, juste à côté du Demonia.

 

J’ai toujours été nul en géographie du corps humain… en biologie, ouais, c’est comme ça qu’ils appelaient ça à l’école. Non je dis ça parce qu’on m’a récemment demandé si j’avais des tuyaux pour un bon massage de la prostate sur Bangkok, et notamment au Akane Fashion Massage, avec comme précision : « sans mauvais jeux de mot ». Sur le coup, je n’ai pas compris le jeu de mot, du coup je me suis senti un peu con. Heureusement c’était une question par mail, donc je me suis senti con tout seul devant mon ordi. À cause de mes lacunes en SVT, j’ai dû me rendre sur Wikipédia pour savoir ce qu’était une prostate. Oui je sais, c’est un peu la honte, mais bon.

 

Massage de la prostate

En continuant un peu mes recherches, j’ai eu du mal à trouver des informations intéressantes concernant le massage de la prostate : la plupart des articles que j’ai lu ne faisaient que brasser du vent. D’autres étaient un peu plus instructifs, bien qu’il ne s’agissait que de pseudo-pubs pour des sites de vente en ligne de sex toys.

En gros on vous explique bien avec tous les superlatifs du dico pourquoi le massage de la prostate c’est tellement trop super orgasmique, et après on vous dit : « Hey bande de bollos, mais qu’est-ce que vous attendez pour commander votre vibro-machin que vous pourrez vous introduire vous-mêmes ? ».

En lisant ça, j’en ai déduit que le massage de la prostate c’était à base de doigts dans le cul. Du coup, en repensant à l’email que j’avais reçu, je le trouvais très bon le jeu de mot ! (les tuyaux, tout ça…)

 

Massage des testicules

Bon ben là je pense qu’il n’y a pas vraiment besoin d’expliquer la chose hein, c’est juste un massage des couilles. On trouve plusieurs salons de massage à Bangkok qui proposent des services de balls massage ou de testicle massage, c’est-à-dire des établissements où les masseuses mettent un point d’honneur à s’occuper de vos testicouilles. Dans cette catégorie il y a par exemple le Orchid Massage, qui a fièrement fêté ses 8 ans et 170.000 boules. Quel succès !

 

Massage japonais

À la base le Akane Fasion Massage ne ciblait qu’une clientèle de japonais, mais ils ne sont pas racistes, les farangs sont plus que les bienvenus. Le groupe est géré par un japonais, ce qui change des établissements de massage à l’huile un peu frees-thaï-le que l’on trouve un peu partout sur Bangkok.

Le truc bien, c’est qu’avant le massage, on vous demande de laisser vos biens de valeur (portefeuille, argent, pierres précieuses & lingots d’or) dans un coffre dont on vous remet la clé. Le truc pas bien, c’est que du coup vous êtes à sec et il vous est donc (théoriquement) impossible de négocier un full service en douce avec votre masseuse. Et ça, c’est à cause du sumata.

Le sumata, c’est un truc de japonais, alors on peut pas comprendre. D’après Wikipédia, c’est un mot japonais qui sert à désigner les relations sexuelles sans pénétration. Il semblerait qu’à la base ce genre de service ait été mis en place pour contourner la législation contre la prostitution au Japon, qui n’interdit que les actes avec pénétration vaginale. Malins les mecs !

 

C’est où le Akane Fashion Massage Bangkok ?

Le groupe Akane Massage a deux salons de massage à Bangkok, un sur Chidlom et l’autre sur Sukhumvit.

 

 

massage des testicules

Akane Fashion Massage Chidlom

 

Massage de la prostate

Akane Fashion Massage Sukhumvit

 

Les deux salons de massage Akane sont propres et pro, avec un staff sapé en rouge et noir comme dans la chanson. Ils proposent sensiblement les mêmes services de massages, à la différence près que celui de Chidlom dispose d’une prestation de body scrub. Chez Akane Fashion Massage les masseuses pratiquent presque toutes le rimming, ou rim job, soit l’anulingus en français correct. Autrement dit ce sont des lèches-culs au sens propre du terme. Personnellement ce n’est pas le genre de truc qui me fait rêver, mais à ce qu’il paraît c’est bien.

 

Site web du Akane Fashion Massage Bangkok

J’aime beaucoup l’intro de leur site web, et quand je vois ça, ça me conforte dans mon idée de continuer à bloguer en français :

 

Welcome to Sexy lotion massage Japanese style, fashion massage « Akane »
We have the sexy-beauty ladies staffs who expert in massage await for you to make you cleaned, refreshed and relaxed.
We will do our best as a thankful for you to spend your time with us.

 

Alors bon, ça dit quoi les fameuses sexy-beauty ladies ? Le truc bien, c’est qu’il est possible de voir en direct live sur leur site web quelles filles sont disponibles. Le truc pas bien, c’est que je n’arrive plus à trouver les photos de leurs masseuses sur leur site. J’ai peut-être du mal ce soir, ou bien il les ont peut-être tout simplement retirées.

 

akane fashion massage body scrub

 

Les tarifs du Akane Fashion Massage

J’avoue que c’est un peu le bordel sur leur site web pour s’y retrouver au niveau des prestations des deux salons. En gros, pour résumer, il y a quatre formules principales qui sont les suivantes :

 

  • Akane Original Lotion Massage Course (formules 1, 2, 3)
    Massage sexy avec une lotion à base de seaweed (non, ça ne se fume pas) et finition en HJ.
    Sukhumvit : 700 / 950 / 1100 THB pour 60 / 70 / 90 minutes
    Chidlom : 700 / 950 / 1350 THB pour 60 / 70 / 120 minutes (massage de la prostate et des testicules inclus pour les 70 et 120 minutes)
  • Akane Fashion Massage (formules S1, S2, S3, S4, S5 et S3P)
    Fashion massage avec finition en BJ.
    Sukhumvit : 1100 / 1480 / 1580 / 1680 THB pour 50 / 80 / 90 / 90 minutes (S3P = une deuxième masseuse se joint à la fête au bout d’une heure)
    Chidlom : 1100 / 1580 / 1780 / 1480 THB pour 50 / 90 / 120 / 80 minutes (Skin Scrub inclus pour les 120 et 80 minutes, massage de la prostate inclus pour tous)
  • VIP Course (formules M, V2, V3, P3, V5)
    Massage avec deux filles, ou même trois (six mains ça commence à compter quand même!)
    Sukhumvit : 1780 / 1980 / 2580 / 4160 THB pour 90 / 60 / 90 / 90 minutes
    Chidlom : 1880 / 1980 THB pour 80 minutes (fashion massage skin scrub avec deux filles + VIP Room pour la formule à 1980)
  • 2 Ladies Relax (formules i1, i3)
    Hum… ça voudrait donc dire que les autres masseuses sont énervées, ou en tout cas pas relax ?!
    Chidlom : 1880 / 2380 THB pour 60 / 90 minutes (skin scrub inclus pour les 90 minutes)

akane massage à l'huile bangkok

Votre avis sur le Akane Fashion Massage Bangkok

Personnellement je n’ai jamais testé les services des salons Akane Massage de Bangkok. Les histoires de massage de la prostate ou de rim job c’est pas vraiment mon truc, et en plus le full service n’est pas forcément programmé au menu. Par contre je sais qu’il y a des réguliers du Akane Massage parmi mes lecteurs, donc si avez des bonnes infos à partager à propos de ces salons, ou si vous voulez raconter votre dernière visite là-bas, n’hésitez pas à commenter l’article !

 

Si t'as aimé... fais tourner !

A propos de l'auteur

Sly Nakrap

Sly, aka Seulaï (สไล), est expatrié en Thaïlande et habite à Bangkok. Tout comme Bernie Noël il a 29 ans mais bientôt 32. Et tout comme Alain Delon, il aime bien parler de lui à la troisième personne, parce que ça fait genre c'est quelqu'un d'autre qui écrit ce texte pour parler de lui. Également connu sous les pseudonymes de Slylock Holmes et Anakin Slywalker, Sly aime bien raconter sa vie dans ses Chroniques, mais il ne le fait pas souvent car il a la flemme.

Lien Permanent pour cet article : http://www.buttersly.com/2012/10/24/akane-fashion-massage-bangkok/

11 commentaires

  1. OSB

    « Orchid Massage, qui a fièrement fêté ses 8 ans et 170.000 boules. Quel succès ! »

    Cette phrase ma DEAD !! mdrrrrrrrrrrrrr

  2. Casanova

    Pour le coup je connais assez bien la maison donc je me permet de faire part de ma petite expérience. Je ne suis pas un grand amateur de doigts dans le cul, mais l’akane vaut le coup pour d’autres choses. Le léchage de cul qui est aussi une spécialité maison. C’est déjà plus soft.

    En fait tout se décide au début. J’ai toujours pris le forfait 1h30 à 1,850 THB qui comprend 2 gonzesses. Tu en choisis une, et elle te fait prendre une douche. Là, elle te propose de te mettre un doigt dans le cul et c’est à ce moment qu’il faut décider comment va tourner le reste du massage. La première fois j’ai dit, ok, pour voir. Et elles ont pas arrêter d’essayer de me mettre des doigts dans le cul. Après je leur ai dit non et j’ai juste eu le droit à des petits coups de langue.

    La beauté de la formule avec 2 gonzesses, c’est que t’en choisis qu’une et qu’elle te fait la moitié du massage toute seule. Massage, puis branlage et suçage et au moment où tu t’y attends le moins, une deuxième langue surgit de je ne sais où pour te lécher le fion ou le dos ou l’épaule, enfin tout y passe.

    Après c’est la fête du slip et tu peux faire à peu près ce que tu veux avec les 2 meufs. Beaucoup acceptent la sodo, et ça c’est plutôt bon à savoir. Tout se passe avec capote.

    Et le vrai secret de ce petit paradis, c’est qu’il font aussi des deliveries… Tu peux commander des meufs qui viennent te faire la même chose dans ton appart ou ton hôtel.

    Elle est pas belle la vie ?

    1. Donjuan

      Salut a toi Casanova!! Bon voilà j’ai testé hier soir et je suis arrivé un peu tard donc je n’ai su prendre que la formule avec une fille à 1100 bath. Du coup c’était du vite fait à peine 50 min dont 20 min de douche et pas moyen de la niquer… Et pas moyen de les prendre à domicile nn plus apparemment. Donc je conseille les formules VIP ….

  3. Ricoh

    C’est ti pas que tu nous as fait un article sur un salon de massage non-testé par tes soins? Tu n’aurais pas un pote à envoyer en mission , ou un Fareng rencontré au fil de tes expéditions nocturnes, que tu orienterais innocemment dans ce lieu de perdition pas b’anal?
    Une note sur leurs prestations serait la bienvenue, ça m’intrigue, non que je sois de ce bord là mais je m’étonne que l’on puisse prendre du plaisir avec un doigt dans le derrière… ou autre chose d’ailleurs.
    Mais pour mon prochain voyage, le massage des bOOules me tenterait bien… et les japonaises aussi…
    Bye

  4. soral

    Wahhh l’anus dans le cul O_O elles doivent avoir le bout de langue dégueulasse après ! W_W raison valable pour éviter de frenchkisser toutes celles qui passent ! fuck!

  5. chris

    Bon ben je pense que je vais essayer sa alors!!!! Formule 2 filles.
    P’y euh……le doigt dans le cul trés peu pour moi. Je suis pas adèpte ^^

  6. Dio

    Casanova merci pour ton temoignage, bien rigole hahahah :) )))

  7. calyuly

    bonjour à tous,
    après lecture de l’article et des réactions je me suis dit « il faut leur dire !!!!!!!!!! »
    la langue dans le cul s’appelle « une feuille de rose » et même étant hétéro je dois (et non doigt !) dire que c’est l’une des pratiques sexuelle les plus délicieuses croyez moi.
    donc afin de compléter son expérience je conseille à tous ceux qui n’ont pas essayé de se laisser faire sans se « contracter » et ils ne pourrons plus s’en passer.
    De la part d’un homme (39 ans) qui a beaucoup vécu en Afrique et qui songe à faire un tour vers le soleil levant en 2013.
    Et encore bravo sly pour ton blog j’ai l’impression de voir les même conseils que l’on pourrai donner en Afrique au sujet de toute ces beautés black que j’adore !!!!

    1. syl

      Oui énormément de similitude……

  8. steve

    Excellent article avec beaucoup dhumour! :)

  9. Cyril

    A propos de massage prostatique (d’ailleurs excellent pour la santé, en plus de vous procurer un orgasme sans commune mesure avec l’orgasme masculin traditionnel), je vous offre un extrait de mon nouveau bouquin, Thaïlande guili-guili (Editions Gope)… Sly, si tu n’y vois pas d’inconvénients… tu participeras ainsi à la diminution des cancers de la prostate sur notre bonne vieille planète…

    Au pays du sourire prostatique

    Il s’appelle Otto. Il a 56 ans. Il habite à Gröbenzell, dans la banlieue de Munich. Il sort de l’hôpital, le visage défait. Le professeur Bloomberg lui a annoncé qu’il était atteint d’un cancer de la prostate. Otto a besoin de parler. Il aimerait tellement se rendre chez Markus, son meilleur ami, pour trouver un peu de réconfort. Celui-ci résidant à Bangkok, à quelque neuf mille kilomètres de Munich, Otto n’a pas d’autre solution que d’utiliser le téléphone.
    – J’ai le crabe, Markus.
    – Merde !
    – La biopsie a confirmé ce que le toubib suspectait.
    – Moi qui pensais à une simple hypertrophie de la prostate !
    – Non, Markus ! C’est bel et bien le crabe ! Il ne suffira pas, comme tu disais, que je me masturbe à outrance pour faire disparaître le mal.
    – Je plaisantais, quand je te disais ça.
    – J’exige que tu continues à plaisanter. Il ne manquerait plus que mon meilleur ami commence à prendre des pincettes sous prétexte que je suis atteint d’un cancer ! On va lui faire la peau, à ce satané crabe !
    – Je continuerai à plaisanter, Otto. C’est promis.
    – Le toubib parle de m’enlever la prostate…
    – Ce sera ça de moins sur la balance !
    – J’ai déjà perdu six kilos depuis qu’il m’a interdit la charcuterie.
    – Je t’ai toujours connu bien portant, mon Otto. Alors, s’il te plaît, ne maigris pas trop !
    – Le toubib a dit que les cellules cancéreuses n’avaient pas encore migré. Il est donc possible de les éliminer en retirant la prostate.
    – Un homme est-il toujours un homme, sans prostate ?
    – Le toubib ne m’a pas caché qu’il y avait des risques d’impuissance, temporaire ou permanente. D’un autre côté, si on ne retire pas la prostate à temps, les cellules cancéreuses peuvent se détacher de la tumeur et migrer dans mes bijoux de famille. À ce stade très avancé de la maladie, je n’aurai alors plus le choix : ce sera l’amputation des testicules.
    – Satané crabe !
    – D’après le toubib, l’ablation des testicules peut s’avérer nécessaire pour priver les cellules cancéreuses de testostérone.
    – Ne t’en fais pas, mon pote, on n’est encore très loin de ce scénario catastrophe ! Tes couilles sont encore là pour un bon moment ! Et solidement accrochées !
    – Que le Seigneur t’entende, Markus !
    – Tu arrives encore à éjaculer ?
    – Le toubib m’a posé la même question. Il aimerait savoir si du sang est présent dans mon sperme. Encore faudrait-il que je puisse bander !
    – Et Magdalena, elle réagit comment ?
    – On n’a pas fait l’amour depuis huit mois, avec Magda. Donc, que son mari devienne impuissant, il se peut que ça ne la dérange pas. Je sors tout juste de chez le toubib, tu es le premier à savoir.
    – Il n’existe pas de solution alternative ?
    – Il y a bien le froid intense. Le toubib a tout d’abord pensé m’injecter de l’azote liquide afin de geler et tuer les tissus infectés.
    – Autant aller se faire enculer par un Esquimau !
    – Mais la tumeur est beaucoup trop importante. Donc, à ce stade de la maladie, le froid n’est plus efficace.
    – Tu as eu le droit à une nouvelle palpation ?
    – Fini le doigt dans le rectum, Markus ! D’ici peu, ce sera le sécateur !
    – Je ferais tout pour que mon pote ne se fasse pas exciser !
    – Qui te parle d’excision ?
    – Retirer la prostate d’un homme, centre du plaisir masculin, équivaut à une excision chez la femme.
    – Centre du déplaisir serait plus approprié au regard de ma situation.
    – Sans prostate, Otto, plus de point G !
    – Personne ne me fera croire que l’homme dispose d’un point G ! Surtout là où tu situes la chose !
    – Tu es assis dessus tous les jours, mon pote ! Et sache que le point G masculin est moins sujet à controverse que son équivalent féminin pas toujours très évident à localiser… n’est-ce pas, Otto ?
    – Ta gueule !
    – Ne laisse personne te priver de ta principale source de plaisir !
    – Je ne serai pas le premier à qui le toubib enlèvera la prostate.
    – Ou, alors, si l’ablation est inévitable, passe me voir à Bangkok avant de te faire opérer. Tu profiteras des derniers jours de vie de ta prostate. Perdue pour perdue, on va lui en faire voir de toutes les couleurs, à ta glande du plaisir ! Des vertes et des bien dures, c’est moi qui te le dis !
    – J’ai toujours fait partie des pénétrants, mon cher Markus, pas des pénétrés !
    – Ne pas être un enculé serait, selon toi, ce qui définit un homme, c’est ça ?
    – À chacun sa croyance !
    – À chacun son diktat, devrais-tu dire !
    – Et ta Liana, elle t’encule toujours ?
    – Plus que jamais, Otto ! Pour tout dire, on s’encule mutuellement.
    – T’es un homosexuel refoulé, Markus !
    – Si vraiment j’étais pédé, je ne me serais pas fait prier pour coucher avec des hommes, et ce, depuis belle lurette ! Or j’ai un besoin obsessionnel de nichons…
    – Liana n’est pas une femme, à ce que je sache !
    – Tu te trompes, Otto ! Liana est une femme. Avec des nichons superbes, un cul d’enfer et une bouche pulpeuse !
    – Et ce truc qu’il a… ou qu’elle a entre les jambes, c’est quoi ?
    – Liana est une femme avec un petit extra, voilà tout. Et ce truc, comme tu l’appelles, n’est rien d’autre qu’un instrument ultra précis, ni trop grand ni trop petit, lequel, une fois introduit dans mon rectum, stimule ma prostate à la perfection et me procure une jouissance sans commune mesure avec tous ces succédanés d’orgasmes que j’ai pu avoir en me masturbant ou en faisant l’amour à Beate et à toutes celles que j’ai fréquentées avant.
    – Quand le toubib me met un doigt dans le cul, je te prie de croire que je suis à des années-lumière de la super-jouissance dont tu parles !
    – Viens donc faire un tour à Bangkok, Otto ! On ne se limitera pas, comme la fois dernière, aux bars à filles. Ensuite, on en reparlera.
    – Tu vis à contresens, Markus !
    – Ramène-toi avant qu’il ne soit trop tard !
    – À quoi bon aller faire la tournée des bars, je suis dans l’incapacité absolue de bander !
    – Personne ne te demande de bander, Otto !
    – Tu veux que je me fasse enculer, c’est ça ?
    – Liana te présentera ses copines. Elles ont beaucoup de doigté et de délicatesse.
    – Et elles sont toutes dotées de ce petit extra susceptible de m’envoyer en l’air !
    – C’est bien, Otto, je vois que tu suis.
    – Après tout, Markus, c’est peut-être toi qui as raison ! Tu te fous des conventions et du qu’en-dira-t-on, tu n’as aucun héritier pour venir constamment te réclamer des sous et ainsi perturber ton existence, aucune pince de crabe pour t’arracher le cœur, tu profites de la vie au maximum, tu bandes toujours aussi dur…
    – Rejoins-moi à Bangkok pour une cure de jouissance !
    – Si je dis à Magda que je pars en Thaïlande, elle ne va pas être très chaude.
    – Ça fait des années qu’elle n’est plus très chaude !
    – Et pas sûr que le toubib me laisse partir !
    – Dis-lui que tu as besoin de soleil !
    – Le crabe se fout éperdument du soleil !
    – Ensemble, toi et moi, on va lui éclater la tronche, lui fracasser les jambes et lui exploser la carcasse, à ce satané crabe !
    – Erika, quand elle saura que je suis atteint d’un cancer, va tout faire pour m’empêcher de partir à Bangkok.
    – Ta fille ne cesse de te pourrir la vie, avec ses problèmes de fric ! Pense un peu à toi, mon pote ! Qui sait si demain tu seras encore là !
    – Prépare le brancard, Markus, le malade arrive ! Et sache que je n’ai aucunement l’intention de me faire enculer…
    Markus a réussi à convaincre Otto de venir le rejoindre à Bangkok. Conscient que son meilleur ami peut mourir d’un jour à l’autre, il va tout faire pour le divertir, le soustraire à son mal et l’inviter à découvrir ce qu’il a lui-même découvert il y a tout juste huit mois, l’orgasme absolu par stimulation prostatique – ou super O, comme l’appellent les spécialistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge


Email
Print
WP Socializer Aakash Web