thai friendly thai love links



«

»

avr 29 2013

Imprimer ceci Article

Bien gérer sa première rencontre avec une femme thaïlandaise

Quelques conseils pour un premier rendez-vous réussi avec une thaïlandaise…

 

Alors voilà, ça y est, vous avez mis le grappin sur une jolie jeune femme thaïlandaise grâce à un site de rencontre comme ThaiFriendly ou ThaiLoveLinks. Bravo, vous avez passé l’épreuve des emails et/ou de la webcam, et maintenant vous flippez d’aller à votre premier rendez-vous comme si vous aviez quinze ans. Heureusement, tonton Seulaï est là pour partager son expérience des femmes thaïlandaises et vous aider à ne pas perdre de vue l’objectif de ce premier rendez-vous : la ramener à la maison (ou à l’hôtel, ou chez elle, enfin bref…).

 

La semaine dernière quelqu’un a commenté mon article sur les sites de rencontres en Thaïlande en me demandant des conseils concernant le lieu à choisir pour un premier rendez-vous avec une thaïlandaise de bonne famille chopée sur le net. Je vais donc répondre à cette question dans cet article, et je vais même faire mieux que ça, je vais également évoquer quelques petits trucs qu’il est bon de savoir avant une première rencontre. Je pense que la plupart de mes lecteurs ont déjà l’habitude des filles de bar et autres freelances (qui peuvent également se trouver sur le net, on est d’accord), mais lorsqu’il s’agit d’essayer de plaire à une jeune femme qui a une culture et une éducation totalement différente, ça ne s’achète plus à coups de billets de 1000THB…

Remarque : cet article est uniquement basé sur mes propres expériences. Je ne dis pas que toutes les femmes thaïlandaises sont semblables à celles que je décris sur cette page, il s’agit simplement d’une synthèse de mes diverses rencontres via internet en Thaïlande (à 99% sur Bangkok).

 

rencontre femme thailandaise

Soutenez Seulaï, votre coach en techniques de séduction : envoyez vos dons via Western Union.

 

Quelques conseils avant la rencontre

Dans mon article « les sites de rencontres pour les nuls » je vous disais qu’il fallait prendre les choses en main, et proposer l’endroit pour la rencontre, car il se pourrait que madame soit à la recherche d’une soirée tous frais payés (il y en a pas mal sur ThaiFriendly, surtout parmi les plus jeunes). Si une fille me propose de la rejoindre à Siam Paragon, je prétexte y avoir déjà été la veille avec mes collègues de boulot et que j’aimerai bien aller ailleurs pour changer. C’est sûr c’est bien comme mall le Paragon, il y a toutes les cuisines du monde au -1 et des cinés de l’espace au dernier étage, mais entre les deux, c’est rempli de boutiques. Et pas les moins chères de Bangkok. Et puis le shopping ça me gonfle. Alors je trouve que c’est toujours bien de tester un peu online pour voir à qui vous avez à faire, pour voir si c’est une gratteuse ou si ça lui est égal d’aller manger des noodle à 40THB sur les étals de street food de Sukhumvit Soi 38. Si elle insiste pour la petite virée au Paragon, c’est qu’elle vous prend très probablement pour un ATM ambulant.

Parfois je fais le coup de la surprise. Elles veulent à tout prix savoir le programme de la soirée, mais je reste mystérieux en disant juste : surprise. Certaines insistent pour en savoir plus, c’est parfois juste pour évaluer si la soirée qui l’attend vaut le coup, elle est donc dans ce cas plus intéressée par le restaurant ou le ciné que par la rencontre en elle-même.

 

Tenue vestimentaire

Avant de partir à votre rendez-vous, s’il vous plaît, troquez votre tenue de touriste contre un truc un peu plus sérieux. Je ne vous demande pas d’y aller en costard hein (private joke), mais optez au moins pour un jean et un polo ou une chemise. Oubliez les shorts, les claquettes et les t-shirts Chang Beer. Ça vous fait peut-être rigoler mais j’en vois plein des mecs sapés comme des plagistes qui se promènent avec une p’tite meuf en robe de soirée… Je peux comprendre que pour certains Bangkok c’est synonyme de vacances, mais quand même, un peu de sérieux.

En Thaïlande on juge beaucoup les gens sur les apparences, et d’ailleurs bien souvent quand je discute avec une gogo danseuse elle me demande si je suis prof d’anglais, car ce sont généralement les seuls « jeunes » qui parlent un thaï à peu près correct, mais qui à côté de ça ont un salaire de misère et sont donc habillés plutôt avec des sapes de chez Big C que de chez Lacoste. J’avoue que je ne le prend pas toujours très bien. Mais bon, soyez présentables, elles apprécieront l’effort et seront plus enclines à s’afficher avec vous.

Et si vous vous apprêtez à me dire « ben oui mais moi j’ai trop chaud en Thaïlande alors je transpire comme un sumo dès que je met un pantalon », rassurez-vous, la plupart des bars sont climatisés et/ou disposent de ventilateurs.

 

Le piti cadeau qui fait plaisir

Un truc qui se fait pour une première rencontre, c’est d’offrir un petit cadeau. Je ne vous parle pas d’une bague en or ou d’un truc cher hein, mais juste d’un petit quelque chose à 100 ou 200THB maximum qui lui montrera que vous avez pensé à elle avant de venir. Rien d’obligatoire là-dedans, mais ça sera bien vu et vous commencerez à marquer des points. Ceci dit, je ne le fais que très rarement, et j’ai tendance à ne jamais le faire avec une fille vraiment canon, mais plutôt avec celles qui sont mignonnes et qui semblaient être sympa et timides lors des contacts online.

 

Ponctualité + femme thaïlandaise = 23

Le truc le plus important à retenir, c’est qu’il faut être ponctuel. Hein !? Être ponctuel, en Thaïlande ? Ben oui, ça sera assez mal vu d’arriver à la bourre, même si ici tout le monde est tout le temps en retard (surtout moi). Il y a par contre de fortes probabilités pour que votre belle soit en retard, mais ça c’est normal, c’est une fille donc elle a le droit. Le truc que je fais pour faire bien c’est d’envoyer un texto une fois que je suis arrivé au point de rendez-vous à l’heure convenue :

_ I’m already there, where are you ?

_ Oh sorry I’m late, have traffic too mut na, blablabla…

_ No pombem, I wait for you. Take care & see you soon.

J’embarque généralement un mini dico ou un petit guide de conversation pour patienter, à tous les coups elles trouvent ça mignon de vous voir apprendre quelques mots en les attendant.

 

Deux thaïlandaises pour le prix d’une

À moins qu’elle ne soit habituée aux farangs et aux sites de rencontres, elle sera sûrement un peu timide, nerveuse, et il est assez probable qu’elle emmène une copine avec elle lors de la première rencontre. Rien de choquant, ça arrive souvent. Si jamais ça vous arrive, surtout ne voyez pas ça comme un problème et ne laissez pas cette différence culturelle flinguer l’ambiance du premier rendez-vous. J’ai connu des soirées qui ont commencé comme ça et qui se sont très bien terminées !

 

Comment lui dire bonjour : to waï or not to waï ?

Tout d’abord, il faut que vous sachiez que les Thaïlandais ne se serrent pas la main, et ils se font encore moins la bise. Alors pour éviter de mettre mal à l’aise votre future-ex-petite-amie, ne vous jetez pas sur elle pour lui faire un bon gros smack bien baveux sur la joue. Baveux ou pas, ça serait de toutes façons mal vu. C’est le premier point important à retenir.

Du coup vous vous demandez sûrement que faire, histoire de faire quelque chose d’autre qu’un « heu, salut » en gardant les mains dans les poches. Il n’y a pas vraiment de règle pour cela. Entre eux, les Thaïlandais se disent bonjour en faisant le waï. Il peut arriver qu’une thaïlandaise vous salue de cette manière lors de votre première rencontre. Doit-on y répondre par un waï également ? Les avis divergent sur la question, le Guide du Routard déconseille aux farangs de faire le waï, car c’est soit-disant mal vu. S’il est vrai qu’il existe plusieurs niveaux de waï (en fonction du degré d’inclinaison du buste, etc…) et que répondre par un waï inapproprié peut être mal perçu, il est aussi bon de noter que les Thaïs sont plutôt compréhensifs envers les farangs sur ce point et ne s’attendent pas forcément à ce que nous soyons irréprochables niveau waï. À mon humble avis ça n’est pas mal vu. Quand ils voient un farang faire le waï, mes collègues Thaïlandais sont plutôt du genre à dire d’un air amusé « haha ! Hey regardez le farang il fait le waï et tout ! », mais il ne sont ni sidérés, ni outrés.

Certaines seront peut-être tentées de vous serrer la main, parce qu’elles savent que les farangs font ça, elles l’ont vu dans des films avec des gens tout blanc dedans. Pour éviter ce petit raté j’essaye toujours de prendre les devants et d’arriver avec un grand sourire et un petit waï assortis d’un sawatdi khrap, ce à quoi elles répondent généralement par la même avec un sawatdi kha. Et si vous voulez la faire rire vous pouvez conclure par un petit ครับผม (khrapom = khrap + pom) qui est une formule super polie pour dire oui, mais qui peut aussi en certaines occasions s’apparenter à un ok / merci / de rien. Effet garanti.

En tout cas en ce qui me concerne, si une fille me salue en faisant le waï, je réponds moi aussi par un waï, ça n’a rien de compliqué et ça évite de rester là planté comme un con. Généralement ça les fait rire aussi, et ça permet ainsi de briser la glace d’entrée de jeu. Mais bon, je ne vais pas disserter plus longtemps à propos du waï, car c’est souvent juste après que les éventuels ennuis commencent.

rencontre femme thaïlandaise sur Thai Friendly

 Début de conversation : comment briser la glace ?

En effet, le niveau moyen d’anglais en Thaïlande est assez catastrophique, donc je ne vous parle même pas d’espérer tomber sur une fille qui parle le français. Au lieu de râler, commencez par regarder votre niveau en thaï, car après tout si vous êtes en Thaïlande vous devriez parler thaï. Honnêtement, vous en connaissez beaucoup vous des Thaïs qui vivent en France et qui se plaignent que les Français ne parlent pas thaï ? Pour faire bien, je vous conseille si ce n’est pas déjà fait d’apprendre au moins une petite dizaine de trucs à dire en thaï (j’ai un article presque fini qui pourra vous aider, bientôt sur butterseulaï.com). Ceci dit, ce paragraphe est peut-être un peu hors-sujet car je pense bien (enfin, j’espère) que vous tâtez le terrain avant, histoire de savoir ce qu’elle entend réellement par Aïe seupik englit nitteune.

Un truc qui met généralement les filles à l’aise, c’est de les nourrir. J’ai tendance à commencer par ça avec une accroche purement thaïlandaise : kinkao yang ? (t’as mangé ou pas encore ?). Ça va peut-être vous faire marrer, mais sachez que c’est très courant ici comme question. Plutôt que de se dire « salut, ça va ? » ou « salut, t’as vu le temps aujourd’hui ? », les thaïlandais se demanderont souvent « salut, t’as mangé ou quoi ? ». Alors pour briser la glace je commence généralement par ça. Si elle répond non, je l’invite à aller manger et boire un verre dans un bar thaï. Et si elle me dit qu’elle a déjà mangé, je lui répond « ok, on n’a qu’à aller boire un verre. », et je l’invite dans le même bar que si elle m’avait répondu non. Car dans beaucoup de bars typiquement thaïlandais, il y a toujours un menu qui traîne sur la table, et vous pouvez être sûrs qu’à peine arrivée à la moitié de son verre elle sera déjà en train de regarder la carte. Malin, le Seulaï.

 

 

Kikicé ki paye ?

Il est bon de savoir aussi qu’en Thaïlande, la plupart du temps on ne partage pas les additions, et c’est le plus âge ou le plus riche qui se ramasse la douloureuse. Cependant il m’est arrivé de voir des filles qui insistaient pour me payer des verres ou pour partager l’addition. D’habitude je répond « non non c’est moi qui invite » et je règle la note, mais je me rappelle d’une fois où c’était mal passé, comme si la fille se sentait insultée par mon refus. Elle a dû se dire que je me disais qu’elle était pauvre et qu’elle ne pouvait pas payer, et donc madame a perdu la face et a voulu rentrer chez elle après le restaurant #soiréeRatée. Une autre fois par contre, j’avais chopé une MILF sur ThaiFriendly et là c’était elle qui rinçait, elle était plus âgée et plus riche, alors bon, je me plie au traditions hein…

Au niveau bouffe, il est d’usage de commander un plat chacun plus un autre à se partager. Ça finit souvent en trois plats en commun, et c’est tout aussi sympa. Ne pensez pas qu’elle essaye de profiter de votre porte-monnaie parce qu’elle commande trois plats, ou même quatre, c’est tout à fait normal, ça serait avec ses tunes elle ferait très probablement la même chose. À ce propos, il faudrait que j’écrive un article sur les plats thaïlandais que vous devriez absolument goûter, et je pense à autre chose qu’aux classiques tom yam, tom kha, keng kiao wan, pad thai, et autres plats archi-connus que l’on vous ressasse sans cesse dans vos guides touristiques préférés.

 

Dans le vif du sujet : drague / conversation

En règle général, il faut éviter de faire trop de compliments sur sa beauté, sinon elle pensera que vous êtes un ปากหวาน (pak wan, littéralement : bouche sucrée) et que vous êtes un playboy qui a ses techniques de drague bien rodées. Généralement j’essaye de distiller quelques compliments tout au long de la soirée, mais sans trop abuser non plus.

L’inverse est également vrai : évitez les remarques désobligeantes, même si vous considérez que c’est juste pour rire. Le coup classique est la réaction du farang qui découvre que les thaïlandaises ne sont pas fan de l’épilation :

_ Oh putain comment t’es poilue des jambes hè !?

Bon ok, là c’est du lourdissime, mais sachez qu’un simple « ah bah tiens tu t’épiles pas toi ? » sera tout aussi mal vu. Je pense que certains lecteurs seront peut-être étonnés à la lecture de ce paragraphe, mais effectivement, peu de femmes thaïlandaises ont les jambes épilées, aussi coquettes soient-elles (mais bon heureusement elles n’ont généralement pas une pilosité très développée). La grande majorité de celles qui pratiquent régulièrement sont les filles des quartiers rouges, et/ou celles qui ont déjà eu un petit ami occidental qui leur ont finement fait comprendre que ça ne correspondait pas vraiment à notre définition du mot sexy (ça se travaille, ne vous inquiétez pas).

Au niveau conversation, rien ne sert de vouloir faire l’intellectuel, le philosophe, le mec super cultivé, ou celui qui se sent concerné par tous les problèmes du monde. Bien sûr ça doit dépendre des filles, je généralise à fond, mais de toutes celles que j’ai pu rencontrer, si vous évoquez un problème hors de la Thaïlande, alors pour elle ça ne sera pas un problème, vu que ça n’est pas en Thaïlande. Les thaïlandaises sont en général des filles simples et terre-à-terre : adaptez-vous. Si vous voulez aborder des sujets qui intéressent n’importe quelle femme thaïlandaise, c’est simple, parlez lui de :

  • cuisine thaïlandaise… bon, là, je vous laisse vous débrouiller, joker.

  • musique thaïlandaise… écoutez vite fait un Bodyslam feat Siriporn (passe partout), un son de Da Endorphine (pour les filles) ou Sek Loso, un petit Thaitanium (du son de you-voi pour tes boomers !). Beaucoup de femmes thaïlandaises sont fans de เพลงเพื่อชีวิต (pleng pua chiwit = chanson de/pour/sur la vie, ou un truc comme ça), alors histoire de vraiment vous la raconter ça fait toujours bien de dire que vous êtes émus à chaque fois que vous écoutez un petit ลมเพลมพัด de มาลีฮวนน่า (si si, Marijuana c’est vraiment son nom d’artiste, mais ça se prononce maliwana, et il a une voix qui laisse sans voix même quand on capte rien aux paroles).
  • films thaïlandais… ben quoi, vous avez quand même vu Ong Bak, non ? Tony Jaa, Mam, tout ça, ça vous parle ? Ou le film Boxers, connu en Thaïlande sous le nom de Muay Thai Chaiya …heu, par contre, quand je dis « films », j’exclue les pornos hein… et pour la petite histoire, non, Lucy Thai n’est pas thaïe (attention, attention, il se pourrait que cliquer sur le lien précédent ne soit pas tout à fait safe for work).

  • voyages en Thaïlande… où a-t-elle été, où est-ce qu’elle aimerait bien aller (avec vous?)… Puis où avez-vous déjà été, en évitant bien évidemment d’évoquer vos orgies nocturnes à Pattaya et à Patong Beach…

Oui, c’est vrai, ça tourne beaucoup autour de la Thaïlande. Mais hormis les filles qui ont fait leurs études à l’étranger ou celles qui s’intéressent à la « culture farang« , les thaïlandaises que vous trouverez sur ThaiFriendly ou ThaiLoveLinks ne connaitrons pas grand chose de ce qui se passe hors de leurs frontières.

Par contre, veillez dans la mesure du possible à éviter de parler de sexe. Des fois ça passe, des fois ça casse. À vous de voir suivant le feeling, mais généralement il n’y a pas besoin d’en parler avant d’en arriver au fait. C’est plus un coup à passer pour un obsédé qui n’a que ça en tête. Moi ça m’est arrivé une fois de poser des questions salaces à une fille au premier rendez-vous, mais j’étais bourré, et elle aussi, donc ça va ça s’est bien terminé quand même.

Le mieux est également d’éviter de parler du Roi et de religion. C’est testé et validé, mal parler de la religion permet de gâcher un rendez-vous… mais bon, de ce point de vue là pour moi c’est trop tard pour changer, je reste avec mon idée que toutes les religions c’est de la connerie en barre, mais j’évite de le dire tout haut. Surtout, ne vous moquez pas de votre miss si elle dépose une bouteille de Fanta ou autre sur un autel, moi je l’ai fait (gentiment) en disant juste « hey mais tu crois vraiment que l’esprit il va venir siroter son Fanta à la paille, comme ça, l’air de rien »… sur le coup je trouvais ça marrant, mais pas elle.

J’en profite du coup pour rebondir sur l’humour… pas toujours évident de trouver le juste milieu entre second degré et Patrick Sébastien, même si je dois avouer à mon grand regret que bien souvent la seconde option aura plus de succès auprès des thaïlandaises. Les filles plus éduquées auront sûrement d’autres références, mais avec la thaïlandaise moyenne des sites de rencontres, vous pouvez oublier le second degré car vous risquez de ne pas être compris… et donc de passer pour un con ou de devoir expliquer chaque vanne.

Enfin bon, bref, pour résumer : rien ne sert de trop se la péter pour serrer. La plupart du temps en restant naturel, poli, en faisant la discussion et en montrant qu’on s’intéresse à la culture thaïlandaise, ça passe. Se montrer gentleman (tenir les portes, tout ça) peut s’avérer être une bonne option également, car ça n’est pas vraiment habituel ici.

 

Hey vas-y, dis camion !

Un autre truc bon à savoir à propos des us et coutumes en Thaïlande, c’est qu’ils évitent de trop montrer de signes d’affection en public ; bien que la jeunesse Bangkokoise tente de changer un peu la donne en allant jusqu’à tenter des trucs de fous comme se prendre par la main dans le BTS. Mais s’afficher plus que ça, ça reste super rare. Alors avec un farang c’est encore pire, votre (future) conquête aurait trop peur de passer pour une fille de bar avec son client. Si vous voulez éviter de la mettre mal à l’aise, n’essayez pas de lui rouler une pelle en plein milieu de la rue, faites l’impasse sur les mains au cul ainsi que sur toute autre forme de contact physique chère à Helmut au fin fond de son troquet au Soi 6 de Pattaya. Bien sûr il faut quand même oser montrer un peu d’intérêt et établir quelques petits contacts de manière discrète et subtile, mais rien de trop. Lui prendre la main, c’est cool. Mettre la main sur sa cuisse sous la table, c’est cool. Le reste, c’est pas cool, et vous verrez de toutes façons rapidement les limites en fonction de ses réactions…

 

thai love links

 

 Où donner rendez-vous pour une première rencontre ?

 

Voilà, après ces quelques « petites » précisions à propos des femmes thaïlandaises, passons maintenant aux endroits les plus appropriés pour une première rencontre. Enfin non, pour commencer, je vais tout d’abord vous lister les trucs que j’évite à tout prix :

  • l’après-midi shopping à Siam, MBK, Terminal 21, etc…

  • l’après-midi promenade à pied à travers la moitié de Bangkok

  • l’après-midi visite du genre la tournée des temples

  • l’après-midi café au Starbucks + ciné dans la foulée

 

Pour moi une bonne première rencontre est une rencontre du soir, avec de l’alcool (qui coule à flots). Je ne vous conseille pas de les soûler pour pouvoir arriver à vos fins hein, c’est juste que ça aide à détendre l’atmosphère avec certaines filles qui sont parfois un peu trop timides. Et si jamais vous êtes vraiment un creuvard, vous pouvez essayer de fixer un rendez-vous sur les coups de 21H ou 22H, histoire de ne pas avoir à payer le restau. Personnellement je ne le fais pas, je trouve qu’une petite bouffe autour de quelques verres est un bon point de départ pour la soirée (kinkao yang, tout ça…)

 

Dans mon cas c’est très simple, j’essaye toujours de donner un rendez-vous soit pas trop loin de chez moi, soit pas trop loin de chez elle, histoire d’être sûr qu’une demie-heure de taxi ne viendra pas refroidir l’ambiance en fin de soirée. En fait, je choisis généralement les filles de ThaiFriendly selon leur localisation géographique, j’opte souvent pour Ratchada car il y a plein d’endroits clean pour sortir (comprendre sans prostituées ni néons roses), et également des endroits pas clean (des massages et encore des massages) si jamais ça devait mal se passer avec la fille. Mon plan classique est de faire monter la soirée en puissance au fur et à mesure, sans toutefois dépenser des sommes folles, et je m’organise généralement comme ceci :

 

  • faire un tour dans un bar thaï de RCA, pour boire un verre et manger un truc tout en faisant connaissance. Si c’est une fumeuse j’opte pour un bar avec des narguilés.

  • faire un tour dans un bar concert toujours sur RCA, pour boire d’autres verres, girafes, et plus si affinités. Généralement dans ces bars là le volume sonore est presque insupportable, mais ça tombe bien, ça oblige à devoir se rapprocher pour pouvoir se parler en hurlant dans les oreilles (et là il est temps de sortir un petit compliment du genre « oh, comme tu sens bon »).

  • faire un tour en discothèque, pour boire une bouteille en dansant le mia comme Robocop (Seulaï style) OU rentrer directement en proposant de regarder un film et boire quelques verres de plus

 

Comme vous pouvez le voir ça fait beaucoup de verres, mais ça fait partie du plan. Pour les boites de nuit, quand j’y vais, je ne reste pas souvent sur RCA, car les discothèques où toutes les filles veulent aller (Route 66, Slim, Flix) font payer 350THB d’entrée aux farangs et les bouteilles sont assez chères (même tarif que Climax et compagnie). Par contre du côté de Ratchada Soi 4, c’est un coin avec encore moins de farangs que RCA et beaucoup de boites font la bouteille de Blend 285 à 1000THB avec Coca + glaçons à volonté. Et ça c’est bon pour mon budget. Autre remarque importante, les discothèques conservent vos bouteilles durant un mois en échange d’un ticket, donc n’hésitez pas à raccompagner madame avant la fin de la bouteille si jamais elle a trop bu… ça serait quand même con qu’elle s’endorme à peine arrivée au dernier niveau. Et vous pourrez revenir finir la bouteille plus tard, avec elle, ou avec une autre, ou avec vos potes.

Cependant j’évite quand même assez souvent l’étape discothèque, et j’opte plus volontiers pour le retour à la maison sans lui laisser le temps de comprendre ce qu’il lui arrive. J’ai quand même un petit stock de phrases toutes faites pour parer à toute éventualité de résistance dans la défense adverse, parmi lesquelles on peut trouver des trucs aussi simples que :

  • Tu aimes les films de gladiateurs d’horreur ?
    Toutes les thaïlandaises que je connais raffolent des films d’horreur, mais flippent dès qu’il y a un coup de violon un peu violent et se précipitent sur vous pour se blottir dans vos bras. Le film d’horreur, je valide.
  • Oh ben tiens maintenant que j’y pense, mon appart’ est juste à côté, ça te dis de venir faire un tour ?
    Alors ça j’avoue c’est vraiment nul, mais bon, ça marche quand même…
  • Tiens au fait je fais un peu de photo, tu veux voir celles que j’ai sur mon ordi ?
    Les thaïlandaises comme beaucoup d’asiatiques sont bien branchées photo, alors pour peu que vous ayez un appareil qui ressemble à quelque chose elles seront sûrement curieuses et se prêteront assez volontiers à une petite séance photo.
  • Tu aimes le vin français ? Ah tu connais pas ? Ah ben viens si tu veux j’ai une bouteille à l’appart…
  • Tu aimes le rap français ? Ah tu connais pas ? Ah ben viens si tu veux écouter j’ai du son à l’appart’…
  • Bon il se fait tard et les rues ne sont pas très sûres à cette heure-ci… tu me raccompagne ?
    La Sly Touch, le comique qui tâche. Si je sens que la fille est réceptive à mon humour second degré (voir plus), j’opte pour cette phrase qui les fait rire à chaque fois.

 

Le mieux c’est quand même de connaître un peu l’endroit où vous allez atterrir, histoire de pouvoir changer d’ambiance selon le déroulement de la soirée. Personnellement je choisis Ratchada mais je doute que votre hôtel soit dans ce coin là, vous allez donc devoir chercher des trucs à faire près de votre hôtel, ou plus malin, choisir un hôtel près de là où il y a des trucs à faire.

Si vous voulez une ambiance un peu plus chic, vous pouvez aller voir du côté de Thonglor / Ekamai, plein de bars et boites de nuit qui ciblent principalement les thaïlandais(es) hi so, mais ça fait déjà plus mal au budget. Pour un guide complet des endroits où tenter de choper des thaïlandaises friquées, veuillez consulter le site web www.thonglor-ekamai.com. Mais je dis bien tenter, hein, ce n’est pas à la portée de n’importe qui.

Si vous êtes sur Sukhumvit du côté de Nana/Cowboy, le Soi 11 est assez clean comparé aux alentours, même s’il y a toujours quelques options massage/freelance. On y trouve des petits bars de rue, des bars normaux, des restaurants d’un peu partout dans le monde (cuisine allemande, italienne, française, espagnole, etc…) dont Oskar Bistro, et des discothèques et des bars lounge comme Bed Superclub et Q Bar.

Enfin bon, bref, je ne peux pas énumérer dans cet article tous les endroits bien pour sortir dans chaque coin de Bangkok, il faudrait un site web entier pour ça. Il y en a un qui fait ça bien c’est tout simplement www.bangkok.com avec ses pages nightlife qui détaillent les bars, restaurants et discothèques quartier par quartier (Note pour moi-même : ben tiens en voilà une bonne idée de série d’articles à pomper !). Mais globalement, si vous prenez un hôtel sur Sukhumvit comme la plupart de mes lecteurs, ça devrait être bon niveau animation et nightlife pas naughty. Il ne faudra juste pas oublier de réserver un hôtel guest friendly, car si vous ramenez votre conquête avec vous et qu’on vous demande entre 500 et 1000THB pour la laisser monter, elle risque de se vexer car le réceptionniste l’aura prise pour une prostitupute. Il se peut également qu’elle s’étonne de devoir laisser sa carte d’identité à la réception, ce qui est plutôt bon signe car ça signifie qu’elle ne freelance pas ou alors qu’elle joue bien la comédie (option à ne jamais sous-estimer).

 

Voilà, c’est la fin de cet article, plus de 4000 mots (4749 exactement) pour vous expliquer comment améliorer vos chances avec des filles qui ne coûteront pas 4000 bahts. Certains blogueurs en auraient fait 10 articles de 400 mots, d’autres en auraient fait un nibouk, mais moi par pure fainéantise je vous balance juste ce gros pavé un peu indigeste à bien potasser pour maximiser vos chances de pécho sur les sites de rencontres en Thaïlande ! Khrapom, wadti khrap.

 

Recherches Google qui ont permis de trouver cet article :

Si t'as aimé... fais tourner !

A propos de l'auteur

Sly Nakrap

Sly, aka Seulaï (สไล), est expatrié en Thaïlande et habite à Bangkok. Tout comme Bernie Noël il a 29 ans mais bientôt 32. Et tout comme Alain Delon, il aime bien parler de lui à la troisième personne, parce que ça fait genre c'est quelqu'un d'autre qui écrit ce texte pour parler de lui. Également connu sous les pseudonymes de Slylock Holmes et Anakin Slywalker, Sly aime bien raconter sa vie dans ses Chroniques, mais il ne le fait pas souvent car il a la flemme.

Lien Permanent pour cet article : http://www.buttersly.com/2013/04/29/premiere-rencontre-femme-thailandaise/

30 commentaires

  1. Zen*

    J’adore… ^@^

    Ecoute Sly, j’en ai une qui vient avec 3 copines, alors t’inquiète pas si tu as 3 nanas qui déboule chez toi
    j’allais dire avec les croissants ….enfin une Girafe c’est mieux ;)

    Have Fun
    Zen*

  2. Saparot

    Très bon, comme d’hab’.

    « … donc je ne vous parle même pas d’espérer tomber sur une fille qui parle le français. » Le truc improbable qui m’arrive en ce moment sans l’avoir cherché. Je vous tiens au jus si y a arnaque ou pas…

  3. O" vitche

    Salut
    excellent j ai decouvert ton site hier aprem et je me suis regalée!Bravo

  4. ROM

    Si si, moi aussi je suis déjà tombé sur une thaï parlant français.. Sur patpong en face du punk panther, gogo excellent justement… Elle s’appelle tik peut être la même d’ailleurs

  5. Alex

    Ah très sympa cet article j’ai retrouvé certaines choses que j’ai vécu mais sans en connaitre le pourquoi du comment. Etre gentleman et les traiter avec autant d’attention qu’une copine occidentale aide pas mal j’ai l’impression ^^. Merchi pour les conseils :)

  6. Stéphanie

    Salut Sly, je sais pas si c’est moi qui est étrange mais je suis une fille, hétéro (faut le spécifier) et j’adore ton blog, merci de me divertir, de me faire rire :P Bonne continuation xxx

  7. rwan

    Hello Sly!
    Toujours aussi bons tes articles, car toujours aussi réalistes dans notre monde trop édulcoré.
    « No pombem » excellent! Comme « le chant des sirènes » ou  » tous les avions mènent en thaïlande ».
    Ya vraiment des expressions et répliques cultes sur ton blog, encore merci à toi pour ces infos précises et à certains commentaires bien fournis aussi!

  8. Kryss

    Salut à vous je suis revenu de Thaïlande depuis une semaine et j’ai pu utiliser le site Thaifriendly labas itpour faire des rencontres parce que les gogo ou massage m’on laissé des expérience plutôt nuls …

    Pour ce qui est du lieu je suis assez jeune donc on est aller en disco, toute sa timidité disparaît au bout de 2 cocktail et il n’ y a pas mieux pour se rapprocher que la danse collé et une langue experte de français lui parcourant la nuque pour la séduire et lui laissé le soin de vous embrasser. Ce lieu est pas mal aussi car on est entre farang et donc elle peuvent se permette de se lâcher, dans un lieu public aucune marque d’attirance ne doit paraître comme l’a pu dire Slay.

    Je sais que c’est un site qui vante les mérites des filles de bar ici mais je conseil quand même aux lecteur de prendre quelques heure sur ce site ( les rencontre sont plus facile qu’en france, j’ai même due en refuser ) et de goûter a la douceur des thaïlandaise qui sont de bien meilleure compagnie et aussi meilleures au lit ;)

    1. Sly

      Je sais que c’est un site qui vante les mérites des filles de bar ici

      Non, pas que. Aussi les filles des salons de massages, des sites de rencontres, et des autres filles thaïlandaises. Bizarre que tu n’aies pas eu de bol avec ton massage, généralement avec les gogo je veux bien croire que si tu choisis mal ça peut être assez bidon, mais dans les bons salons de massage le service est souvent bien meilleur (ceci dit il ne faut pas non plus espérer rencontrer l’âme sœur dans un salon de massage qui voit défiler chaque jour des brochettes double saveur Helumt/Takeshi).

      1. Poulard

        Salut Seulaí,

        Ça fait un mois que tu as abandonné ton lectorat sans aucune nouvelle, pas d’article, pas d’infos. Rien du tout.
        Après tant de temps, je me sens comme abandonné, triste, perdu!!! Que se passe-t-il ?

        On t’attend, continue à nous régaler.

      2. CanadienHiverNal

        Je propose une pétition!

        Ou une grève de la faim…

        Ou la campagne : » Forçons Sly à Écrire!  »

        Ou encore:  » Toutes les filles Thai contre Sly, le temps qu’il ré-écrive… »

        J’ai d’autres idées aussi.

        Un sit in nu de Farangs?

        Ou je prends le contrôle mondial des huiles de massages et je déclenche une pénurie sur Bangkok!

        Entk, il sera bien obligé de retourner écrire….

      3. bububud

        Hug à tous les lecteurs en manque
        Je me joins solidairement à la pétition en manifestant de mon canapé

  9. Saparot

    Il doit enquêter sur un gros coup, voire un bon coup.

  10. Sly

    Salut les ami(e)s, vous êtes nombreux à me relancer dans les commentaires de mon blog, sur Facebook, ou par mail, pour que je publie de nouveaux articles. C’est cool ça fait plaisir. En ce moment sur mon ordi j’ai 1 ebook et 47 articles divers et variés à l’état de brouillon, et j’ai aussi une grosse flemme et pas trop de temps.

    Mais surtout, ça me gonfle de me faire chier à publier des trucs originaux qui se font {paraphraser|copier/coller} sur d’autres blogs sans même un lien retour de la part des webmasters pour citer la source. Des fois ils m’énervent bien, des fois ils me font pitié. Je ne donnerai pas les liens des sites en question, ça ne ferait qu’apporter du trafic supplémentaire sur leurs blogs de merde. Mais en attendant, je fais grève jusqu’à nouvel ordre.

    1. Saparot

      C’est sûr que ça doit foutre les boules. J’espère que tu rouvriras le dialogue social dans pas trop longtemps, ami gréviste :-D

      Ma dose de BKK by Sly me manque.

    2. alexx

      Tu veux faire une petite descente chez ses mecs là copain ?

      Je dois pouvoir avoir accès au matos du gouvernement.

      Tu préfères te la jouer tir à l’arc version Robin des Bois ou plutôt au lancer de javelot ? :P

  11. tyler

    ahh l’éternel problème du plagiat dans les médias électroniques!!!

    Je compatis et appuis ta démarche! Je suis quand même déçu de ne plus te lire. Une solution envisageable serait de rendre payant l’accès à ton blog, ceci pourrait ainsi rendre la fauchage de bonne vanne plus difficile pour ses malandrins!!

    Je sais que de nombreux site (notamment de rédaction scientifique) mettent un abstract pour teaser le poisson et mettent payant l’article au complet.

    bonne chance

    1. Sly

      J’y ai pensé mais à mon avis la fréquentation du blog diminuera considérablement, tout le monde sait bien que les français sont kiniao mak mak. Du coup j’avais pensé faire comme sur certains blogs : des articles normaux accessibles à tout le monde et des articles très utiles/intéressants accessibles seulement aux membres VIP, qui serait un abonnement à l’année. Mais je ne peux pas proposer un abonnement payant vu ma fréquence de publication, ça serait un peu comme du vol!

      Du coup je vais laisser tel quel, et j’ai réfléchi à la solution qui m’énerverait le moins qui serait d’exploiter des petits chinois de 8 ans environ pour m’écrire des articles que je retravaillerai à ma sauce avant de publier. Comme ça j’aurais moins l’impression de me faire voler mon contenu et je pourrais publier plus souvent. Et eux ils pourront enfin faire autre chose que des ballons Nike. Plus sérieusement, ils seront majeurs et probablement pas chinois, mais je vais bien sous-traiter une partie de la rédaction des articles.

      Mais bon pour tous ceux qui sont en manque de lire mes conneries je termine actuellement mon article sur le travail en Thaïlande, suite à de nombreuses demandes par mail et sur Facebook j’ai eu pas mal de gens qui m’ont demandé mon retour d’expérience là-dessus. Alors en copiant/collant les réponses que j’ai envoyé et en brodant pas mal autour je commence à avoir un article assez conséquent! Dispo jeudi soir je pense.

  12. Medy

    Excellent article, pas du tout dans le style que le crevé que je suis à lu en premier mais excellent article quand même.
    Il y donc des Thaïlandaises de bonne famille, ça c’est cool ça :)

  13. Lady Bar

    Ca va loin la gêne du contact physique. Y a une bar girl que je connais sur Phuket qui vient de jeter un mec juste parce qu’il la collait trop :D Pourtant le mec il filait la masse de tunes à la fille, etc… Mais non, trop collant donc la fille l’a dégagé ^^ Je savais même pas que c’était possible de se faire plaquer par une fille de bar !

  14. matthieu

    Salut; j’adore ton style d’ecriture je reviens de 2 mois de Pattaya et tu me rappeles un peu moi dans ta facon de penser. Continue et take care comme ils disent la bas ;)

    Merci pour la précision sur la religion et le wai, je pense que le wai ca passe bien, ca montre une volonté de s’integrer et du respect, des qu on me le fait je le fais.

    S’interesser a la religion Budha ca te donne grave des points je suis pur Athée mais je dis que j’aime bien Budha sans pour autant etre 100% pratiquant.

    A bientot :)

  15. GUILLET

    Salut Sly, excellent tes infos et ton style! t’as du talent mec, c’est sûr! Bon moi je souhaite partir faire un petit séjour d’un mois en thailande ; est ce que tu pense que je peux louer une maison avec une fille( masseuse ou pas) à disposition ? est ce possible et avec un budget raisonnable ? A plus . PATRICK

  16. pierrot

    propos asser juste,pour les femmes thai, mais tu ne dis pas que pour gagner la confiance d une femme thai cela est long et que celle ci peut se perdre , tres vite,toutes les femmes thai veulent un marri,no un amamt,et le marri paye tout,difficile pour un farand ,qui n a pas de money pour trouver une femme thai,1 if faut quelle travaille,vraie travaille , no beaudy,no massge,2 ne pas choisir une femme trop jeune,3 apendre a etre patient,bonne analise de la femme thai,bonne journee

  17. marquez

    J’ai laissé un message incendiaire ailleurs sur ton site, mais finalement je le regrette !
    Tu abordes la question des femmes en Thailande d’une façon assez complète. Bonne continuation.

  18. marlin

    Super article je suis suis tout a fait d’accord sur la technique d’approche a base de respect et de tact , ça marche dans tous les pays du monde , avec toutes les filles quelque soient leurs origines sociales.
    perso, je me conduit de la même manière, avec beaucoup de respect, avec une escort ou une prostituées.
    On a tout a y gagner, la fille sera plus détendue, à l’aise, donc plus encline à donner.
    pour la petite histoire, après avoir parcouru ce blog, j’ai ouvert un compte sur TF et j’ai rendez vous avec une jolie petite thai de 22 ans la semaine prochaine. ce sera mon premier voyage en thailande. Je vous raconterez.
    je suis disposé à faire part de mon expérience de 2 mois de recherche et de contacts sur TF si tu ouvre une discussion là dessus
    A+

  19. Claucor

    Bonjour pourriez vous me dires pourquoi mon amie thailandaise ne m’embrasse pas ni me caresse quand on n’est seul .elle veux juste du sex et je trouve ceci n’avrant. Je pêne qu’elle ne m’aime pas beaucoup ou alors c’est leur culture.?

  20. LePape

    Le qg sur la sukhum c’est le V8

  21. Dingdong

    Bonjour Sly,
    Je découvre aujourd’hui même ton blog,
    Voilà 5 ans que je voyage en Thaïlande (dont trois un mois sur deux ),
    Je tiens à te féliciter pour la retranscription exacte de ce que l’on vit en étant dans ce pays, trop de blog reflètent « la grande connaissance » de touristes de courts passages ou de retraités qui vivent entre eux et qui ne savent pas demander un verre d’eau en Thaï au bout de plusieurs années….
    Tu es un régal à lire, tout y est vrai et bien expliqué, je m’y croirais !
    Pas de j’aime ou j’aime pas ,juste des faits,des endroits ,des ambiances et tes conseils que j’estime tous exactes.
    J’habite Dindaeng et suis sur Sunkhumvit quasi tous les soirs lors de mes séjours.
    Je commence à me débrouiller en Thaï mais j’aimerai connaître ta méthode d’apprentissage et de traduction, en effet ta retranscription phonétique est tout à fait juste.
    J’aurai plaisir de te rencontrer,
    Merci encore, je ne vais pas manquer de te faire de la pub à tout va.
    Tchok li kap

  22. Thierry L

    Bonjour à tous, je ne sais pas si je suis dans la bonne rubrique, voilà mon histoire :

    J’étais allé voir une lady que j’ai connu sur un site de rencontre « badoo ». Nous nous écrivions beaucoup, apparament une belle histoire d’amour en perspective. En arrivant à Patong, Je l’ai vu un peu, je voulais visiter avec elle. je l’ai rencontré quelques après midi, nous sommes allé au restaurant , elle n’avait jamais le temps pour aller à la plage ou autre….et soudain difficile à joindre???? Je l’ai vu à la sortie de son travail « Chang club pool à Patong »à 9 heures du matin, j’ai voulu lui parler, c’est sa copine qui m’a répondu durement  » elle vient avec moi d’abord, tu la verra plus tard » et ma copine m’a regardé apeuré sans dire un mot. Ses amies m’ont dit que je devais payer, acheter un iphone , take care d’elle…Je n’ai pas compris. maintenant , elle ne répondu presque plus sur Line, j’essaie qu’elle m’explique, sa seule réponse est : « No serious, just happy you and me » Une ami m’avait dit « no love in Phuket » only sex and money. Je ne comprends pas, pourquoi ne m’a t-elle pas dit directement qu’elle voulait de la money. Elle me disait qu’elle m’aimait, qu’elle voulait une vie stable , sérieuse, elle était même jalouse. J’y ai cru, j’étais amoureux et comme un abruti, je le suis toujours… j’ai du mal à m’en remettre.. et pourtant, il y avait des alertes, 3 profils sur Badoo, un mari sur facebook, disparu après ma remarque..
    Quelque chose ne va pas dans cette histoire, m’a t-elle menti depuis le départ, est elle sous une influence extérieure, mari, proxénète, réseau de prostitution, etc? Est ce possible qu’une jolie jeune femme de trente ans soit en faite une pute?

  23. Laurent

    Salut, je viens en août en Thaïlande, j’ai chaté avec une fille sur un site que je vais rencontré, le courant passe bien pour l’instant, je me demande si il vaut mieux mettre un préservatif avec une thaï classique ? (ce qui parait une évidence avec une fille de bar, je pensais aussi copain ou ex copain volage de la fille classique) Les femmes proposent-elles d’elles même le port du préservatif en général ?
    Dernière question, selon leur milieu socio culturel les hommes thaïlandais fréquente t ils plus où moins les filles de bar ou est-ce une pratique répandue quelque soit le milieu ? merci d’avance si tu as des réponses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge


Email
Print
WP Socializer Aakash Web