thai friendly thai love links



«

»

oct 04 2012

Imprimer ceci Article

Les prostituées freelance à Bangkok pour les nuls

Les freelances de Bangkok pour les nuls

 

 

freelancer thai girls bangkok

Les freelances de Bangkok pour les nuls

 

C’est quoi une prostituée freelance ?

Les freelances sont les prostituées qui travaillent à leur compte, c’est-à-dire celles qui ne sont pas employées par des bars. J’ai tendance à déconseiller les freelances aux touristes, car en cas de problèmes vous n’avez nulle part où aller vous plaindre.

 

Pourquoi choisissent-elles de travailler en freelance ?

On entend généralement que les freelances sont pour la plupart des ex filles de bars, qui travaillaient dans des beer bars ou des gogo bars, et qui ont été remerciées soit pour des raisons de santé (MST, drogues, etc…) soit pour des problèmes de comportement (bagarres, vols, etc…).

L’autre raison, la plus courante parmi les freelances que je connais, est tout simplement qu’elles ont la flemme d’aller bosser dans un bar. Pas envie d’avoir une mamasan sur le dos, pas envie d’avoir des horaires à respecter, pas envie de danser, pas envie de tenir le crachoir pendant des heures avec un parfait inconnu avant de générer des revenus, pas envie de devoir s’auto-barfiner lorsqu’elles sont malades ou qu’elles ont des trucs à faire qui les empêche d’aller travailler, etc…

Une autre raison, beaucoup moins courante heureusement, est qu’elles ne soient pas majeures. Alors faîtes bien attention si vous optez pour une freelance, en cas de doute il vaut mieux checker sa carte d’identité ! Ne vous inquiétez pas si elle vient du futur, vous n’êtes pas entrés dans une faille du continuum espace-temps, c’est juste le calendrier thaïlandais qui déconne de 543 ans. Là on est en 2012 donc une fille majeure doit être née avant 1994, ce qui donne 1994 + 543 = 2437. Si vous voyez qu’elle est née après 2437, partez en courant !

Certaines sont des freelances régulières, d’autres sont simplement étudiantes ou coiffeuses et tentent d’arrondir les fins de mois en se rendant dans des bars à freelance. D’autres que vous pourrez trouver en freelance dans des street bars à partir de 2h30 ou 3h du matin sont des gogo danseuses qui cherchent à maximiser leurs revenus (comme les deux trois filles de l’Erotica Gogo Bar qui squattent au street bar devant le Subway du Soi 7/1).

 

Ramener une freelance à l’hôtel

Voilà une des raisons pour laquelle je vous ai soigneusement préparé des listes d’hôtels guest friendly entre Nana et Cowboy, car c’est là ou se situe le gros de l’action. Évidemment vous pouvez ramener votre copine dans un Short Time Hotel, mais ce n’est généralement pas le grand luxe, voir même un peu crado, et c’est une heure top-chrono pour environ 350-400THB. Et puis un STH c’est bien pour un short time, mais si vous voulez du long time, ça va pas être possible (sauf au Asoke Place !).

 

Si vous comptez rester plusieurs jours sur Bangkok, il me semble plus judicieux d’opter pour un hôtel guest friendly parmi les suivants où vous pourrez ramener vos conquêtes sans payer de supplément :

 

Il y a des avantages et des inconvénients dans les deux cas, les informations sont éparpillées un peu partout dans mes articles sur les hôtels, mais je vais sûrement synthétiser tout ça bientôt dans un article « les hôtels guest friendly pour les nuls ». L’avantage majeur du STH est que la fille ne rentre pas dans votre propre chambre d’hôtel, et qu’au cas où elle ait de mauvaises intentions, elle ne pourra au pire vous dépouiller que ce que vous avez dans les poches. L’avantage majeur d’un hôtel guest friendly est le côté sécurité, car les chambres sont généralement équipées de coffres-fort, et qu’en cas de problème avec une freelance, le service d’ordre sera probablement de votre côté. Enfin bon, bref, je reviendrais là-dessus plus en détail dans un prochain article.

 

Où trouver des prostituées freelance à Bangkok ?

Les freelances sur les trottoirs

 

Lower Sukh

Il y en a plein dans la rue, des street puputes, qui squattent au niveau du Lower Sukh. Lower Sukh c’est le nom non-officiel donné aux premiers Soi de Sukhumvit Road, en gros du soi 3 jusqu’au soi où vous ne voyez plus de prostituées. La plus grosse concentration de filles est entre les sois 3 et 11, mais les street bars continuent à intervalle plus ou moins réguliers jusqu’à Cowboy.

Nana Hotel

Un des spots les plus connus est l’entrée du Nana Hotel, au Soi 4. Et comme par hasard, le Nana Hotel est guest friendly, ça tombe bien. On y trouve généralement au moins une dizaine de filles, parfois beaucoup plus, à partir d’environ 20h jusqu’à 3h du matin, le temps que tous les touristes évacuent les gogo bars de Nana Plaza.

Attention à ne pas vous tromper de côté de la route hein, car à l’entrée de Nana Plaza les jolies créatures qui vous font du rentre-dedans sont des freelance ladyboys !

 

Bus Stop

Le Bus Stop… le restaurant du Soi 4, vous connaissez ? Oui ? Et bien là rien à voir. C’est le nom couramment employé pour désigner le trottoir de Sukhumvit Road entre les Soi 5 et 7/1 environ, voir même jusqu’au Soi 11 suivant les jours. Ici on trouve un bon melting pot de freelance, il y a des thaïlandaises bien sûr, mais aussi des blacks, des ladyboys, etc…

 

Les bars à freelances

 

Le principe est tout con, mais c’est une formule qui marche. Le bar autorise les filles à s’asseoir (ou à rester debout, c’est selon) sans consommer, en attendant de se faire offrir un verre par un autre client. Les filles peuvent squatter le bar sans payer, alors elles sont généralement assez nombreuses. Vu qu’il y a pas mal de filles, ça attire pas mal de gars, et voilà un business qui roule.

Les filles ne sont pas employées par les bars, donc ici ni lady drink ni bar fine. Si vous rencontrez une fille qui vous plaît et que vous lui offrez un verre, ça sera au tarif normal, et elle ne touchera pas de commission sur la boisson. De même, si vous décidez de partir avec elle, pas de bar fine.

 

Beer Garden
Sukhumvit soi 7

Gulliver’s
Sukhumvit soi 5
Site web du Gulliver’s Tavern

New Wave
Sukhumvit soi 7

Thermae
Sur Sukhumvit Road, au sous-sol du Ruamchitt Plaza Hotel près du Soi 15
Site web du Thermae

Thermae Bar Bangkok

Le Thermae : une institution parmi les bars à freelance de Bangkok... malheureusement envahi par les japonais qui y ont fait grimper les tarifs !

Autres bars où trouver des freelances à Bangkok

 

Country Road
Soi Cowboy

Grace Hotel
Sukhumvit Soi 3

Bamboo
Sukhumvit Soi 3, en face du Grace Hotel

Bangkok Beat
Sukhumvit Soi 7/1

Q Bar
Sukhumvit Soi 11

Les discothèques où trouver des freelances à Bangkok

Je vous renvoie à l’article sur les discothèques où trouver des freelances à Bangkok. Il y en a plus que ça, je sais bien, mais bon, faites déjà le tour de ces douze boites de nuit et revenez vous plaindre ensuite.

Freelance Bangkok

Un jour quand j'aurais le temps je vais faire mes propres cartes, ça sera vachement mieux.

Avantages et inconvénients des freelances

 

Avantages des freelances :

  • pas de bar fine, donc économie de 600 THB à chaque fois
  • pas de lady drink, donc encore quelques baths d’économisés sur le prix des boissons… et si elle travaille dans la rue, sur le trottoir, c’est même pas de drink du tout !
  • meilleur niveau d’anglais que les gogo danseuses en général

 

Inconvénients des freelances :

  • pas de garantie au niveau des MST, toxicomanie, etc…
  • pas de garantie qu’elle soit majeure
  • pas de garantie de pouvoir la retrouver en cas de problème (si elle vous drogue et qu’elle vous vole pendant votre sommeil par exemple)

 

Combien ça coûte une freelance à Bangkok ?

 

C’est la question que tout le monde se pose. Et comme bien souvent, la réponse est « ça dépend ». Le principal conseil que je pourrais donner est de rester sympa, sans pour autant tomber dans le trop bon trop con. Si vous négociez agressivement, vous avez toutes les chances que les filles refusent de partir avec vous.

Suivant qu’elle soit belle ou pas, qu’elle vous aime bien ou pas, qu’elle travaille dans la rue ou bien au Thermae rempli de japonais, qu’elle soit thaïe ou russe, les tarifs pourront aller de 500 à 3000 THB pour un ST, de 1000 à 6000 THB pour un LT. Large fourchette de prix, c’est vrai, mais disons que pour une fille normale avec un client normal, ça tourne autour de 1000 / 2000 THB pour un ST / LT.

Négocier les tarifs avec une freelance

 

Une technique qui marche assez bien est de donner son numéro de téléphone. C’est le même principe que le bouton « regarder plus tard » sur YouTube. Si par exemple elle vous demande 2000 pour un LT, que vous demandez 1000 et qu’elle refuse de couper le durian en deux à 1500, vous pouvez lui proposer de prendre votre numéro et de vous rappeler plus tard si elle change d’avis. Si elle ne trouve personne pour partir à 2000, et que finalement elle est ok pour les 1500, alors elle vous passera sans aucun doute un coup de fil. Aucune garantie qu’elle vous rappelle, car si elle est mignonne elle trouvera un client à coup sûr, mais en attendant, vous pouvez continuer votre petit tour de prospection.

 

Le petit conseil de Sly : ça se fait de prendre une photo des filles, si c’est demandé poliment, pour ajouter à la fiche du contact sur votre téléphone (comment ça vous n’avez pas de smartphone ?). Mon excuse standard est de prétendre que j’ai déjà une fille avec le même nom dans mon répertoire et que je n’ai pas envie de me tromper. La raison principale qui me pousse à faire ça, c’est qu’il m’arrive assez fréquemment de voir un appel entrant de Fon, Noy, Lek, Aüm, Nok, Bee, Aey, etc… tous ces petits surnoms qui sont tellement courants en Thaïlande ; et avant de décrocher je me pose souvent la même question : « hè mais c’est qui cette meuf ? ». Avec une photo c’est quand même plus pratique pour se rappeler des freelances, contrairement aux gogo danseuses dont on peut se souvenir plus facilement en les taguant avec leur numéro ou le nom de leur bar.

 

Si vous connaissez d’autres spots à freelance accessibles aux visiteurs mainstream sur Bangkok, n’hésitez pas commenter l’article pour partager vos bons plans. J’ai volontairement mis de côté les freelances de Chinatown et celles des coins plutôt réservés aux thaïs, car ça fera l’objet d’un prochain article…

 

Si t'as aimé... fais tourner !

A propos de l'auteur

Sly Nakrap

Sly, aka Seulaï (สไล), est expatrié en Thaïlande et habite à Bangkok. Tout comme Bernie Noël il a 29 ans mais bientôt 32. Et tout comme Alain Delon, il aime bien parler de lui à la troisième personne, parce que ça fait genre c'est quelqu'un d'autre qui écrit ce texte pour parler de lui. Également connu sous les pseudonymes de Slylock Holmes et Anakin Slywalker, Sly aime bien raconter sa vie dans ses Chroniques, mais il ne le fait pas souvent car il a la flemme.

Lien Permanent pour cet article : http://www.buttersly.com/2012/10/04/prostituees-freelance-bangkok-pour-les-nuls/

8 commentaires

  1. thierry92

    bonsoir
    pour nos charmantes freelances sur bangkok
    il y a aussi tout autour du parc lumpini
    pour les discos, si le systeme de l insomnia a bbk est le meme que celui de pattaya
    le fille paye sa conso 50 baths
    mais seulement si elle est seule
    bonne soiree

  2. Ziflon

    Salut les amis, c’est encore moi! Je viens au nouvelles pour vous donnez plus d’infos sur les free-lances. Hier soir apres un bon massage au akane massage ( pour moi le meilleur massage de Bangkok mais pas de soappy) situe sur la soi 33 juste apres la station bts dont je ne me souviens plus du nom , 2 stations apres nana, je décide de me prendre quelque mousses sur la soi 8 a 10m du lolita bj bar. Je me pose dns le petit bar puis enchaine les changs ( la chang est a 55 bath ) puis je décide de me faire polir le chinois. Direction lolita, je rentre un peu éméché et la on me dit qu’il n’était pas possible la turlute sns consommer. Je remercie gentillement puis sors. 2h du mat, plus que 2 solutions, les free-lances ou nana liquid. Direction nana liquid mais sur le chemin je croise plusieurs ladys ( 2 ladyboy me disent you want to boom boom je dis yes but ont with you) et la je croise une thaï avec un petit short, waie . On discute un peu et je lui dis i go sleeping. Elle me demande si elle peut sleep avec moi et je lui dit ok. Arrive a l’hôtel ( checker leur carte d’identité )on se pose et fait ce qu’on a faire. Elle est reste avec moi jusqu’à 16h et je la racompagne , et pour finir je lui donne sont dût : 1000baths. Fin de la story. Ce soir je me fait un soappy chez annies . A suivre

  3. chris

    Salut à tous!!!! Zifon bonne story
    J’arrive bientôt en thailand et j’aimerais savoir quelle sont les bars pour boire une tite bière tranquil ??
    Aprés j’irais surement voir une freelance car tous ce qui est Nana industrie n’est pas ma tasse de thé !!
    SI possible avec un hotel avec piscine.

    Merci pour l’info d’avance.
    Sly on se croirai réellement dans tes histoires . Vraiment très bien détaillé.

  4. adam

    Il y a des freelances le long du parc Rama VI entre Luphini et Silom presente des la nuit tombée.

  5. Freelancer

    Les freelances, ça m’a jamais attiré. J’ai cette image de la prostituée de seconde zone dans ma tête en fait et ça me calme direct :D

  6. lolo9540

    AKANE massage cité plus haut est vraiment top et pas cher. mais on baise pas

    ca fait soopy par exemple en prenant la formule avec deux filles ,enfin le truc le plus cher au alentour de 2500 B

    LE PLUS de ce salon c’est special « feuille de rose »

  7. noy

    A 4500 le short time (2h pour une belle thaï c est une arnaque ou pas ?

    1. Jessy

      Pour Bkk c’est un peu Cher Mais comparer a l’europe une vieille pas belle 30 mns 80 euros c’est pas Cher du tout Mais on Peut trouver a 2000 bahts pour 2 heures sans probleme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge


Email
Print
WP Socializer Aakash Web